Des articles

1er mai 1942

1er mai 1942


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

1er mai 1942

Peut

1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031

Birmanie

Les Britanniques évacuent Mandalay



Georges Beurling

Georges Frédéric "Bourdonner" Beurling, DSO , DFC , DFM & Bar (6 décembre 1921 - 20 mai 1948) était le pilote de chasse canadien le plus titré et l'as de l'aviation de la Seconde Guerre mondiale.

Beurling a été reconnu comme « le héros canadien le plus célèbre de la Seconde Guerre mondiale », comme « le faucon de Malte » et le « chevalier de Malte », [1] ayant été crédité d'avoir abattu 27 avions de l'Axe en seulement 14 jours au cours de l'assiégée île méditerranéenne. Avant la fin de la guerre, son total officiel a grimpé à 31 [2] ou 31 1 ⁄ 3 . [3] Le service en temps de guerre de Beurling a été terminé avant la fin de la guerre, pour retard de croissance répété et son manque de travail d'équipe. Ayant trouvé un moyen de continuer potentiellement à voler de combat dans l'ère d'après-guerre, Beurling a été tué dans un accident alors qu'il tentait de livrer un avion à Israël. [4]


Eagle Archives, 1er mai 1942: la correspondance des sœurs de 40 ans ramène un marin britannique à Pittsfield

Une correspondance régulière pendant plus de 40 ans entre deux sœurs qui ne s'étaient pas vues pendant cette longue période a entraîné une visite inhabituelle dans une maison de Pittsfield hier.

Sous-lieutenant. Alfred V. Hill de la Royal Naval Volunteers Reserve, en temps de paix un résident de Lisbonne, en Irlande du Nord, était le visiteur, et son hôtesse était sa tante, Mme Margaret MacCartney de 44 Pleasure Avenue, l'aînée de sa mère d'un an. Dans une lettre récente à sa sœur, la femme locale a joint son numéro de téléphone à utiliser par Alfred s'il atteignait jamais l'Amérique. Mercredi après-midi, sa flotte, qui passe plusieurs jours à New York, a reçu son premier courrier depuis novembre. Cette nuit-là, les MacCartney ont reçu un appel téléphonique et, quelques heures plus tard, le lieutenant. Hill était accueilli par trois cousines à Union Station.

C'était assez époustouflant pour le beau Alfred de 22 ans, qui parle avec une combinaison de brogue irlandais et de cockney anglais ou autre. Presque autant qu'en septembre dernier, lorsque le navire de guerre auxiliaire à bord duquel il se trouvait a été coulé par une torpille allemande, la quatrième d'un convoi pour affronter ce sort. Il a sauté de son pont sur le plus petit d'une « corvette » ou d'un chasseur de sous-marin à proximité, qui a réussi à s'en sortir indemne. Il s'est foulé la cheville, a perdu tous ses effets personnels, mais s'estime plutôt chanceux après avoir passé deux ans en service quasi continu sur l'eau.

Il pense que la menace sous-marine allemande est rapidement maîtrisée. C'est particulièrement vrai dans l'Atlantique Nord. C'est quand même assez mauvais au large des côtes américaines, dit-il. Son navire n'a rencontré que deux sous-marins du Cap à travers l'Atlantique Sud jusqu'aux États-Unis en passant par la côte sud-américaine. Les deux étaient à moins de deux semaines du port de débarquement américain, et ils n'étaient séparés que de deux jours. Les Britanniques ont échappé aux deux avant que les sous-marins ne puissent tirer.

Ses trois cousines, Mlle Marjorie MacCartney, Mme Martha Schuster et Mme Stephen Terpak faisaient partie du comité d'accueil. Il a également rendu visite au seul membre masculin de la famille dans cette ville, John MacCartney. Comme il ne sera là qu'un jour ou deux, il devra attendre plus tard pour voir ses quatre autres cousins ​​américains.

Cette histoire dans l'histoire est sélectionnée dans les archives de Jeannie Maschino, The Berkshire Eagle.


Qui était Rosie la riveteuse ?

La véritable identité de Rosie la riveteuse a fait l'objet de nombreux débats. Pendant des années, on a cru que l'inspiration de la femme sur l'affiche de Westinghouse était Geraldine Hoff Doyle du Michigan, qui a travaillé dans un atelier d'usinage de la Marine pendant la Seconde Guerre mondiale.

D'autres sources affirment que Rosie était en fait Rose Will Monroe, qui travaillait comme riveteuse à l'usine de bombardiers Willow Run près de Detroit. Monroe a également été présenté dans un film promotionnel pour les obligations de guerre.

Et Rosalind P. Walter de Long Island, New York, est connue pour être la Rosie de la chanson populaire d'Evans et Loeb. Walter était, en fait, un riveteuse sur les avions de chasse Corsair.

Mais l'affirmation la plus crédible sur l'héritage de Rosie&# x2019 est venue de Naomi Parker Fraley, qui a été photographiée en train de travailler dans l'atelier d'usinage de la base aéronavale d'Alameda, en Californie. Sur la photo de 1942, elle porte un bandana à pois révélateur. Fraley est décédé en janvier 2018.

En plus du travail en usine et d'autres emplois sur le front intérieur, quelque 350 000 femmes ont rejoint les forces armées, servant au pays et à l'étranger. À l'exhortation de la Première Dame Eleanor Roosevelt et des groupes de femmes&# x2019s, et impressionné par l'utilisation britannique des femmes en service, le général George C. Marshall a soutenu l'idée d'introduire une branche de service des femmes&# x2019s dans l'armée.

En mai 1942, le Congrès a institué le Corps d'armée auxiliaire féminin, plus tard mis à niveau vers le Corps d'armée féminin, qui avait un statut militaire à part entière. Ses membres, connus sous le nom de WAC, ont occupé plus de 200 emplois non combattants aux États-Unis et sur tous les théâtres de guerre.

En 1945, il y avait plus de 100 000 WAC et 6 000 femmes officiers. Dans la Marine, les membres de Women Accepted for Volunteer Emergency Service (WAVES) détenaient le même statut que les réservistes de la marine et fournissaient un soutien aux États-Unis. La Garde côtière et le Corps des Marines ont rapidement emboîté le pas, mais en plus petit nombre.


Dossiers du bureau du Surgeon General (Armée)

Établi: Au Département de la Guerre par une loi du 14 avril 1818 (3 Stat. 426), réglementant l'état-major de l'armée.

Agences prédécesseurs : Chirurgiens et compagnons servant aux postes ou aux régiments sous les ordres de commandants individuels de poste ou de régiment (1789-1818).

Transferts : À l'état-major général du ministère de la Guerre (WDGS), 1939 aux Services d'approvisionnement (SOS) en tant que division opérationnelle (plus tard rebaptisée service d'approvisionnement), à compter du 9 mars 1942, par la circulaire 59, Département de la guerre, 2 mars 1942, dans le cadre d'une réorganisation du Département de la Guerre autorisée par l'EO 9082, 28 février 1942 aux Forces de Service de l'Armée (ASF, anciennement SOS) en tant que service d'approvisionnement (plus tard rebaptisé service technique) par l'Ordre Général 14, Département de la Guerre, 12 mars 1943 au Département de la Guerre , en tant que personnel technique, à compter du 11 juin 1946, lors de l'abolition de la FAA par la circulaire 138, Département de la guerre, 14 mai 1946, dans la réorganisation du Département de la guerre autorisée par l'EO 9722, 13 mai 1946 au Département de l'armée dans l'armée nationale Établissement, en tant qu'état-major technique, par la circulaire 1, Département de l'armée, 18 septembre 1947, mettant en œuvre la circulaire 225, Département de la guerre, 16 août 1947, publiée en vertu d'une réorganisation des services armés en vertu de la loi sur la sécurité nationale de 1947 ( 61 Stat.495), 26 juillet 1947 avec D département de l'armée au ministère de la Défense (anciennement National Military Establishment), conformément aux modifications de la loi sur la sécurité nationale de 1949 (63 Stat. 579), 10 août 1949 à l'état-major de l'armée (désignation collective pour l'état-major général, l'état-major spécial, les états-majors administratifs et les états-majors techniques), Département de l'armée, 1950.

Les fonctions: Administre le service médical de l'armée. Fournit des conseils et une assistance sur les questions médicales au secrétaire de l'armée, au chef d'état-major et à d'autres éléments du département de l'armée. Exerce une surveillance et un contrôle généraux de tous les aspects des services de santé de l'armée.

Instruments de recherche : Patricia Andrews, comp., et Garry Ryan, rév., "Preliminary Inventory of the Textual Records of the Office of the Surgeon General (Army)", supplément NM 20 (1964) dans l'édition sur microfiche des Archives nationales des inventaires préliminaires.

Dossiers classés par sécurité : Ce groupe d'enregistrements peut inclure du matériel classé de sécurité.

Documents associés : Copies record des publications de l'Office of the Surgeon General (Army) dans RG 287, Publications of the U.S. Government.

112.2 Documents du bureau central
1775-1979

112.2.1 Correspondance

Documents textuels : Lettres et endossements envoyés, 1818-89, avec index, 1871-89. Lettres reçues, 1818-89 (530 pi), avec registres, 1822-89, et index, 1862-89. Correspondance relative aux commissions d'examen médical de l'armée, 1831-98. Télégrammes envoyés, 1868-89. Correspondance générale, 1890-1917 (512 pieds), avec index et fiches (540 pieds). Correspondance générale, 1917-46 (595 pieds). Correspondance avec des installations, des commandements et des unités militaires, et avec des organisations civiles, 1917-49 (2 637 pieds). Correspondance relative aux personnes et aux entreprises, 1917-37.

112.2.2 Émissions et rapports

Documents textuels : Ordonnances et circulaires, 1818-1905. Ordres, lettres circulaires, mémorandums et bulletins, 1917-1949. Rapports sanitaires et d'inspection, 1890-99, 1914-16. Rapports annuels et mensuels des malades et des blessés, 1867-1917. Rapports annuels des divisions du Surgeon General's Office, 1942-59, et des composantes du Service médical de l'armée, 1940-59. Dossiers de données médicales techniques essentielles, 1943-53.

112.2.3 Documents relatifs au personnel militaire

Documents textuels : Listes des candidats à la nomination au département médical, 1816-54. Listes des médecins militaires, 1775-1892. Cartes de service militaire des médecins militaires, 1775-1917, et des chirurgiens-dentistes, 1911-17. Rapports de force, 1899-1917, et rapports d'efficacité, 1898-1917, des infirmières de l'armée. Registres du service militaire, 1856-87, et autres registres, 1862-1914, des stewards et des hommes de corps d'hôpitaux. Dossiers des candidats à une nomination en tant que chirurgiens-dentistes, 1900-17, et en tant qu'infirmières, 1898-1917. Listes, rapports et autres dossiers des médecins militaires volontaires, 1861-65, 1898-1902 officiers de réserve médicale, 1908-18 réserve dentaire officiers, 1917-18 et officiers médicaux et dentaires de la Garde nationale, 1896-98, 1915-17. Fiches de données personnelles, rapports et autres documents relatifs aux chirurgiens-dentistes contractuels, 1862-1915, aux chirurgiens-dentistes contractuels, 1901-16 et aux infirmières contractuelles, 1898-1939. Documents relatifs aux commis et ouvriers, 1878-1914 et aux matrones, cuisinières et blanchisseuses , 1893-1904.

112.2.4 Documents relatifs aux questions fiscales

Documents textuels : Estimations des fonds, 1871-1918. Demandes de fonds, 1864-1917. Grands livres, registres et relevés de débours, 1822-1928. Comptes monétaires, 1864-1919. Journaux des réclamations, 1822-1900. Registres des réclamations approuvées, 1849-1914. Revendications, 1898-1900. Registres des contrats, 1871-85, 1907-14.

112.2.5 Dossiers relatifs aux biens et fournitures médicales

Documents textuels : Registres et extraits de déclarations de propriété, 1818-1903. Registres et déclarations relatifs aux ventes et transferts de biens médicaux, 1871-1917, 1921-25.

112.2.6 Dossiers relatifs aux hôpitaux

Documents textuels : Dossiers du quartier général des hôpitaux de l'armée américaine, 1919-67. Registres du personnel hospitalier et listes d'hôpitaux, 1861-70. Registres de construction et de réparation des hôpitaux de poste, 1875-1917. Registre des projets de construction d'hôpitaux, 1919-26.

112.2.7 Aides de référence

Documents textuels : « Dossier de politique et de précédent », 1887-1948. Cartes d'historique d'unité pour les composants du service médical de l'armée, 1940-49.

112.2.8 Enregistrements de l'unité historique

Documents textuels : Dossiers de la branche administrative comprenant des rapports d'activités hebdomadaires, l'histoire manuscrite de 1957-71 de l'unité historique du service médical de l'armée, 1974 et des dossiers administratifs généraux, 1956-79. Dossiers de l'Historian's Branch comprenant un manuscrit et une correspondance sur l'histoire du Walter Reed Army Medical Center ("Borden's Dream"), 1936-1977 manuscrit et documents de référence pour l'histoire de la médecine préventive de l'armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale, 1959 autobiographique manuscrit et dossiers du sous-secrétaire de l'armée Tracy S. Voorhees, 1945-77 documents de base pour l'histoire du United States Medical Service Corps, 1957-59 documents de base et monographie du département médical de l'armée dans la crise de la République dominicaine en 1965 et 1966 manuscrit et documents de référence sur l'histoire du soutien médical de l'armée des États-Unis au Vietnam de 1965 à 1970, 1973 et documents de référence sur l'histoire du 85e hôpital d'évacuation au Vietnam, 1965-1975. Dossiers de la branche de référence comprenant l'inventaire des rapports annuels des unités médicales, les rapports annuels et généraux des unités médicales de 1940-69, les rapports de santé du commandement de 1950-69 pour les unités de l'armée des États-Unis au Vietnam, les dossiers généraux de 1964-69, les antécédents biographiques de 1941-69 dossiers, rapports de programme 1950-74 du département médical de l'armée, rapports annuels 1960-74 des divisions du bureau du Surgeon General, 1941-74 procès-verbaux des conférences du Surgeon General tôt le matin, 1947-69 dossiers de l'éducation médicale pour la défense nationale (MEND ), 1950-70 dossiers de publication, 1940-74 bulletins d'information des unités médicales de campagne au Vietnam, 1966-69 annuaires téléphoniques et listes du personnel de l'armée des États-Unis, 1965-69 tableaux d'organisation et d'équipement médicaux, 1928-60 dossiers historiques des services médicaux de l'armée cours de formation spécialisée, 1949-1978 rapports et dossiers de l'opération Homecoming, 1970-74 et dossiers, y compris des diapositives, montrant les activités du service médical de l'armée au Vietnam, sd

112.2.9 Documents divers

Documents textuels : Refiles, 1942-53.

112.3 Registres des unités administratives subordonnées
1873-1987

112.3.1 Dossiers des unités d'avant la Première Guerre mondiale

Documents textuels : Lettres envoyées, registres et index des lettres reçues, registres et fiches de correspondance générale, et divers registres et rapports de la Division des finances, 1873-1891 Division des biens, 1873-1894 Division des finances et des approvisionnements, 1883-1918 Division de l'hygiène et des dépenses , 1884-1906 Division des approvisionnements, 1884-1913 Division du corps hospitalier, 1894 et Division du personnel, 1906-15.

112.3.2 Archives de la Première Guerre mondiale et des unités ultérieures

Documents textuels : Correspondance générale, publications, dossiers thématiques, agendas, rapports et dossiers divers de la Division de l'organisation, 1917-25 Division hospitalière, 1917-20, 1940-50 Division des soins infirmiers, 1918-33, 1951 Division des achats, 1932-45 Division des statistiques médicales , 1940-50 Division du personnel militaire, 1941-45 Division internationale (approvisionnement), 1942-47 Division juridique, 1942-47 Division de l'information technique, 1942-45 Division de la formation, 1942-45 Division des consultants médicaux, 1942-47 Santé et bien-être des femmes Unité, Service administratif professionnel, Direction de l'inspection 1942-44, Division de la mobilisation et des opérations à l'étranger, Service des opérations 1943-45, 1943-45 et Division des services administratifs, 1944-46.

Dessins d'architecture (5 200 éléments) : Plans de la Division hospitalière des hôpitaux et des bâtiments médicaux, 1917-50.

112.3.3 Registres de la Commission du typhus des États-Unis d'Amérique
(USATC)

Documents textuels : Correspondance, rapports et documents de recherche traitant des efforts pour contrôler et éradiquer la fièvre typhoïde, 1942-46.

Tirages photographiques et diapositives de lanternes (1 370 images) : Activités de l'USATC en Europe, en Afrique du Nord et dans le Pacifique Sud, y compris des scènes de zones infestées, des personnes et des mesures correctives des tests de laboratoire sur des animaux notables, tels que le général Douglas MacArthur, le Surgeon General et le sous-secrétaire à la guerre et VE Day à Paris, 1942-46 (T, 1343 images TS, 27 images). Voir aussi 112.8.

112.3.4 Dossiers du consultant en psychiatrie et neurologie

Documents textuels : Dossiers thématiques, études et correspondance traitant de sujets POW/MIA, 1971-77.

112.3.5 Archives de la Direction des services professionnels

Documents textuels : Correspondance, mémorandums et rapports concernant les normes d'aptitude médicale, 1911-1987 et les modifications proposées aux règlements sur les normes physiques, 1923-1971.

112.4 Dossiers des commissions d'examen médical de l'armée
1862-96, 1901

Documents textuels : Lettres envoyées et reçues, procès-verbaux et procès-verbaux, rapports d'examens, et listes et listes de candidats des conseils convoqués à Washington, DC, 1862-1865, 1901 Cincinnati, OH, 1863-1865 (à Chicago) New York, NY, 1865-96 (à New York) San Francisco, Californie, 1874-1875 (à San Francisco) et Chicago, Illinois, 1891-1892.

112.5 Dossiers des installations sur le terrain du service médical
1859-1966

112.5.1 Dossiers de l'hôpital général de l'armée et de la marine, Hot Springs, AR

Documents textuels (à Fort Worth) : Registre des demandes d'admission, 1887-89. Registres de patients, 1887-1906. Rouleaux d'appel, 1887-98. Dossiers de cas, 1890-1912. Rapports mensuels, 1898-1912. Rapports annuels, 1930-39.

112.5.2 Dossiers de l'hôpital général Letterman, San Francisco, Californie

Documents textuels (à San Francisco) : Lettres envoyées, 1898-1906. Registres des lettres reçues, 1898-1906. Registres de correspondance, 1906-9, avec lacunes. Correspondance, listes de noms de patients et autres documents relatifs au tremblement de terre et à l'incendie de San Francisco, 1906. Émissions, 1900-4. Registres de patients, 1898-1907, avec index des noms. Dossiers de cas, 1898-1913 (385 pieds).

112.5.3 Dossiers de l'hôpital de l'armée américaine, Fort Benjamin Harrison, IN

Documents textuels (à Chicago) : Correspondance, ordres généraux, listes de candidats, procès-verbaux de réunions et rapports, 1954-63.

112.5.4 Dossiers du Kirk Army Hospital, Aberdeen Proving Ground, MD

Documents textuels (à Philadelphie) : Ordres généraux, 1952-66. Rapports d'activité narratifs de la Croix-Rouge américaine, 1955. Dossiers de planification de l'organisation, 1953. Dossiers historiques des unités, 1953-55.

112.5.5 Dossiers de l'hôpital de l'armée américaine, Fort Devens, Ayer, MA

Documents textuels (à Boston) : Ordres généraux, 1951-62. Dossiers d'organisation et de planification, 1961-62. Dossiers d'histoire de l'organisation, 1951-57.

112.5.6 Dossiers du Murphy Army Hospital, Waltham, MA

Documents textuels (à Boston) : Ordres généraux, 1951-57. Règlements hospitaliers, 1951-57. Dossiers d'organisation et de planification, 1953-57. Guides de procédure administrative, 1953-57. Guides procéduraux professionnels, 1954-56. Rapport annuel, 1952. Rapports narratifs et statistiques de la Croix-Rouge américaine, 1953. Rapports d'exploitation trimestriels, 1956. Rapports d'analyse mensuels des services hospitaliers, 1956. Rapports mensuels des données sur la charge de travail et l'utilisation du personnel dans les hôpitaux Conus, 1956. Programmes mensuels du personnel professionnel, 1956. -57. Journal quotidien (médical) du chirurgien, 1955-56. Actes d'un colloque sur la médecine militaire, 1952. Plans d'urgence, de catastrophe et de défense civile, 1956-57. Correspondance relative à la fermeture des facultés, 1957. Dossiers d'histoire de l'organisation, 1951-57.

112.5.7 Dossiers de l'Hôpital général de l'armée, Fort Bayard, NM

Documents textuels (à Fort Worth) : Lettres envoyées, 1899-1903, 1905-6, avec index. Lettres reçues, 1900-6, avec registre, 1906. Correspondance générale, 1906-12, avec registres et index. Émissions, 1902-12. Déclarations mensuelles, 1903-12. Registres de patients, 1899-1907. Dossiers de cas, 1900-12. Histoires de cas, 1901-4.

112.5.8 Dossiers du Dunham Army Hospital, Carlisle Barracks, PA

Documents textuels (à Philadelphie) : Ordres généraux, 1960-63. Rapports annuels, 1951-56. Procédures opérationnelles normalisées, 1957.

112.5.9 Dossiers de l'hôpital général de Valley Forge, Phoenixville, Pennsylvanie

Documents textuels (à Philadelphie) : Ordres généraux, 1950-65. Rapports d'activité narratifs de la Croix-Rouge américaine, 1953-57. Rapports annuels, 1950-57. Circulaires, 1962. Journaux médicaux quotidiens, 1956. Journaux, 1950-65. Dossiers d'état d'avancement du programme d'exploitation, 1957-64. Dossiers de planification des opérations, 1961. Documents de recherche professionnels, 1955. Programmes du personnel professionnel, 1952-65. Règlements, 1954-61. Dossiers de recherche et d'expérimentation, 1953-59. Fichiers historiques de l'unité, 1951-57.

112.5.10 Dossiers du Brooke Army Medical Center, Fort Sam Houston, Texas

Documents textuels : Documents divers classifiés, 1951-63.

112.5.11 Dossiers de l'hôpital militaire McDonald, Fort Eustis, Virginie

Documents textuels (à Philadelphie) : Ordres généraux, 1952-66. Manuels, 1952. Fichiers de procédures opératoires, 1953.

112.5.12 Dossiers de l'hôpital de l'armée Kenner, Fort Lee, VA

Documents textuels (à Philadelphie) : Ordres généraux, 1957-66. Correspondance générale, 1955. Rapports annuels, 1950-57. Journaux médicaux quotidiens, 1951-62. Dossiers des modes opératoires, 1951. Dossiers de planification de l'organisation, 1951-57.

112.5.13 Dossiers de l'hôpital de l'armée américaine, Fort Monroe, VA

Documents textuels (à Philadelphie) : Ordres généraux, 1960-65. Réquisitions, 1961.

112.5.14 Dossiers du Walter Reed Army Medical Center et Army Hospital, Washington, DC

Documents textuels : Rapports annuels, 1911-19. Dossiers de cas, 1909-12. Documents administratifs, 1939-51. Dossiers administratifs de l'Institut de pathologie des forces armées, 1944 et 1949. Dossiers généraux de l'École supérieure du service médical de l'armée, 1949-51. Dossiers de test du Medical Research and Development Board, 1948-51. Documents divers classifiés, 1951-63.

112.5.15 Registres de divers hôpitaux et établissements médicaux

Documents textuels : Dossiers de cas, rapports médicaux et autres dossiers des hôpitaux généraux 1 à 43 autres hôpitaux généraux aux États-Unis et à Manille et dans les hôpitaux et infirmeries des stations américaines, 1912-1941. Dossiers des hôpitaux à bord des transports de l'armée américaine, 1917-19. Dossiers de l'Hôpital général de l'Armée et de la Marine, Hot Springs, AR, 1945-54, Hôpital général William Beaumont, El Paso, TX, 1940-1950, Centre médical de l'armée Brooke, Fort Sam Houston, TX, 1936-53 le Fitzsimons General Hospital, Denver, CO, 1918-50 le Letterman General Hospital, San Francisco, CA, 1939-50 le McCornack General Hospital, Pasadena, CA, 1943-49 le Madigan General Hospital, San Francisco, CA, 1939-50 le Murphy General Hospital, Waltham, MA, 1946-50 le Oliver General Hospital, Augusta, GA, 1942-50 le Tilton General Hospital, Fort Dix, NJ, 1941-49 le Percy Jones General Hospital , Fort Custer, MI, 1942-1953 Staten Island Area Hospital, Staten Island, NY, 1943-1948 Fort Totten General Hospital, Fort Totten, NY, 1947-1949 et Valley Forge General Hospital, Phoenixville, PA, 1942- 50. Dossiers du Fort Huachuca, AZ, Fort MacArthur, CA, et Fort Irwin, CA, Army Hospitals, 1953-63 (à Los Angeles).

112.5.16 Registres des dépôts médicaux

Documents textuels : Lettres envoyées, Atlanta, GA, dépôt de fournitures médicales, 1898-99 (à Atlanta). Lettres envoyées, 1898-1900, et registre des lettres reçues, 1899-1900, Savannah, GA, Medical Supply Depot (à Atlanta). Lettres, télégrammes et endossements envoyés, Huntsville, AL, Medical Supply Depot, 1898-1899 (à Atlanta). Lettres, télégrammes et endossements reçus, Manille, Îles Philippines, Dépôt de fournitures médicales, 1900-1 (à San Francisco). Correspondance, La Havane, Cuba, Arsenal Medical Depot, 1906-8. Correspondance, El Paso, Texas, Dépôt de fournitures médicales, 1916-17 (à Fort Worth). Correspondance (à Atlanta), Fort Knox, KY, dépôt médical, 1946-48, et Louisville, KY, dépôt médical, 1947-52. Correspondance (à Kansas City), Kansas City, KS, Dépôt médical, 1942-46, et St. Louis, MO, Dépôt médical, 1944-45, 1951-55. Correspondance, Alameda, CA, Medical Depot, 1954-55 (à San Francisco). Dossiers de l'Alameda, CA, Medical Depot, 1952-53 Binghamton, NY, Medical Depot, 1920-48 Chicago, IL, Medical Depot, 1943-44 Denver, CO, Medical Depot, 1942-46 Kansas City, KS, Medical Depot , 1942-46 Los Angeles, CA, dépôt médical, 1942-46 Toledo, OH, dépôt médical, 1943-45 Louisville, KY, dépôt médical, 1942-50 St. Louis, MO, dépôt médical, 1917-55 et San Francisco , CA, Dépôt médical, 1941-1952. Fichiers historiques de l'unité, 322e dépôt médical, Norristown, Pennsylvanie, 1962 (à Philadelphie).

112.5.17 Registres des installations diverses

Documents textuels : Factures de fournitures émises par le fournisseur médical, Benecia Barracks, CA, 1859-61 (à San Francisco). Factures de biens médicaux émis par le fournisseur médical, Harrison's Point, VA, 1862 (à Philadelphie). Lettres envoyées par le Medical Subpurveying Depot, Fort Yuma, CA, 1873-76 (à Los Angeles). Correspondance et autres documents du Département des vaccins, École de médecine de l'armée, concernant la production et l'essai du vaccin contre la typhoïde, 1912-39. Correspondance et rapports de Neuropsychiatric Replacement Unit No. 1, Plattsburg Barracks, NY, 1918. Correspondance du personnel civil du Medical Supply Office, Norfolk, VA, Quartermaster Intermediate Depot, 1920-22. Dossiers de la Medical Field Service School, Carlisle Barracks, PA, 1920-46. Dossiers du Conseil du département médical, 1941-46. Dossiers du Laboratoire de recherche médicale blindé et de l'Agence de recherche sur le terrain du Département médical, Fort Knox, KY, 1942-48. Dossiers du Medical Replacement Training Center, Camp Pickett, VA, 1941-43. Dossiers du Walter Reed Training Center, Washington, DC, 1940-51. Dossiers de la Medical Service Veterinary School, Chicago, IL, 1957-63 (à Chicago).

112.6 Documents cartographiques (général)

Voir les dessins architecturaux sous 112.3.2.

112.7 Enregistrements sonores (général)
1952-75

Discours du major William E. Mayer, Army Medical Corps, au chantier naval de San Francisco, Californie, au sujet des techniques de lavage de cerveau communistes chinoises utilisées contre les militaires américains pendant et après la guerre de Corée, 1956 (1 élément). Enregistrement phonographique d'une chanson "A Nurse in the U.S. Army" interprétée par Connie Francis, 1963 (1 élément). Entretiens d'histoire orale, ca. 1952-75 (35 éléments).

112.8 Images fixes (Général)
1918-72

Photographies (3 136 images) : Hôpitaux de l'armée et de la marine des États-Unis, 1933-54 (AH, 350 images). Esther Williams faisant la démonstration d'exercices de reconditionnement médical, 1945 (CRP, 18 images). Vues de l'hôpital général de l'armée n° 21, Denver, CO, 1918 (DH, 87 images). Installations et équipements médicaux de l'armée au Vietnam, ca. 1968 (EQ, 96 images). Formation médicale et traitement des troupes, et équipement médical, 1924 (SG, 87 images). Activités du Corps médical de l'armée en Europe pendant et après la Seconde Guerre mondiale, y compris des vues de soldats blessés et de leurs hôpitaux de transport, de thérapie et d'infirmières et de personnalités telles que le général Dwight D. Eisenhower, le lieutenant général George S. Patton et le secrétaire de guerre Henry Stimson, 1943-46 (SGA, 1 149 images). Célébration du 48e anniversaire du Army Nurse Corps, 1949 (SGN, 149 images). Service médical de l'armée relatif à son implication dans la guerre du Vietnam, 1960-70 (VT, 1200 images).

Diapositives en couleur (368 images) : Installations dentaires de l'armée en Thaïlande et vie thaïlandaise, ca. 1968 (DT, 85 images). Installations médicales de l'armée dans les zones urbaines et rurales au Vietnam, 1968-72 (SL, 283 images).

Diapositives de lanterne (15 images): La vie de Valentine Seaman, qui a introduit la vaccination contre la variole bovine à New York en 1799, s.d. (TSA).

Affiches (140 images) : Prévention des maladies vénériennes et prévention d'autres maladies, 1942-44 (P).

Voir les tirages photographiques et diapositives de lanterne sous 112.3.3.

Note bibliographique : version Web basée sur le Guide to Federal Records des Archives nationales des États-Unis. Compilé par Robert B. Matchette et al. Washington, DC : Administration nationale des archives et des dossiers, 1995.
3 tomes, 2428 pages.

Cette version Web est mise à jour de temps à autre pour inclure les dossiers traités depuis 1995.


1er mai 1942 - Histoire

Le premier bombardement de villes allemandes a eu lieu après que la Luftwaffe ait bombardé Londres. Churchill a exigé que la Royal Air Force riposte avec un raid sur Berlin. Alors que le blitz se poursuivait, les Britanniques ripostèrent par des raids contre les villes allemandes. Les Britanniques qui bombardèrent la nuit se rendirent vite compte que seule une bombe sur cinq tombait à moins de cinq miles de sa cible. En février 1942, l'ordre fut donné de cibler des villes au lieu de villes spécifiques. Comme le meilleur moyen de détruire une ville était d'incendier, la plupart des bombardiers ont commencé à larguer des bombes incendiaires. Une semaine après que le nouvel ordre a été donné, Sir Arthur Harris a été nommé nouveau chef du Bomber Command. Il croyait que le bombardement stratégique pouvait être décisif pour gagner la guerre. Il croyait que si vous bombardiez des villes, vous épuiseriez à la fois la main-d'œuvre disponible pour l'industrie, nuiriez au moral et peut-être même provoqueriez un changement de régime.

Harris croyait au bombardement massif de villes individuelles. Le premier a été surnommé le raid de 1 000 avions sur Cologne, qui n'était en fait qu'un peu moins de 900 avions. Le raid lui-même a créé plus de 2 000 sapins et tué 486 personnes. Les raids se sont poursuivis sur d'autres villes allemandes comme Hambourg et Berlin, mais malgré l'affirmation du général Harrison en 1943 selon laquelle il provoquerait l'effondrement de l'Allemagne nazie d'ici mai 1944, tous les raids n'ont eu qu'un effet limité. La production industrielle allemande a été perturbée mais n'a jamais chuté, et bien que les raids aient sans aucun doute affecté le moral allemand, cela n'a jamais créé de pression significative sur le régime.

Les Américains ont choisi de bombarder pendant la journée avec une meilleure technologie de visée de bombardement, mais leurs raids de jour étaient très coûteux, jusqu'à ce que leurs bombardiers puissent être escortés par des chasseurs. Après la guerre, une analyse de l'efficacité totale du bombardement montra qu'il était au mieux extrêmement limité.


Briser la barrière de Bismarck : 22 juillet 1942-1 mai 1944

Access-restricted-item true Addeddate 2015-02-23 17:08:52.797785 Bookplateleaf 0004 Boxid IA1139522 Appareil photo Canon EOS 5D Mark II City Edison, NJ Donateur internetarchivebookdrive Identifiant externe urn:oclc:record:1035668242 Foldoutcount 0 Identifiant isbn_9780785813071 Identificateur-ark ark:/13960/t2n62kv28 Facture 1213 Isbn 0785813071
9780785813071 Ocr tesseract 4.1.1 Ocr_detected_lang en Ocr_detected_lang_conf 1.0000 Ocr_detected_script Latin Ocr_module_version 0.0.4 Ocr_parameters -l eng Openlibrary_edition OL23068852M Openlibrary_work_work 812917797W
urne:lccn:2009052288
urne:oclc:681488980
urne:oclc:761374587
urne:oclc:436622454
urne:oclc:877256367
urne:isbn:159114535X
urne:oclc:713188225
urne:isbn:1591145503
urne:oclc:548555758
urne:oclc:648099656
urne:oclc:757924260
urne:isbn:0785813136
urne:oclc:52204538
urne:oclc:47055285
urne:isbn:078581308X
urne:oclc:52192323
urne:isbn:0785813039
urne:lccn:00064840
urne:oclc:52204535
urne:isbn:0316583103
urne:lccn:47001571
urne:oclc:49741939
urne:oclc:655395226
urne:oclc:51358122
urne:isbn:0252070623
urne:oclc:314285369
urne:oclc:49784765
urne:oclc:45243342
urne:isbn:0252069633
urne:oclc:314219625
urne:oclc:47694081
urne:isbn:0252069730
urne:oclc:314293053
urne:oclc:50530268
urne:isbn:0252070372
urne:oclc:314186376
urne:oclc:49784637
urne:isbn:0785813047
urne:oclc:52394020
urne:oclc:774980954
urne:isbn:0785813144
urne:oclc:52204539
urne:isbn:0785813098
urne:oclc:52192318
urne:isbn:0252070380
urne:oclc:314285295
urne:oclc:49784671
urne:isbn:0252070631
urne:oclc:314285414
urne:oclc:49784784
urne:isbn:0316583014
urne:oclc:310799952
urne:isbn:0316583065
urne:isbn:0316583111
urne:oclc:671874345
urne:isbn:0316583162
urne:isbn:1591145767
urne:oclc:709673876
urne:isbn:1591145511
urne:oclc:648099659
urne:isbn:159114549X
urne:oclc:499084993
urne:oclc:751629856
urne:oclc:692625803
urne:isbn:1591145546
urne:oclc:681488972
urne:isbn:0252070615
urne:isbn:0252070666
urne:oclc:314285495
urne:oclc:49784818
urne:isbn:0252069722
urne:oclc:314219705
urne:oclc:47694082
urne:isbn:0252069978
urne:oclc:314275111
urne:oclc:56388381
urne:isbn:0316583146
urne:oclc:123102910
urne:isbn:0785813020
urne:oclc:52192320
urne:isbn:0785813128
urne:oclc:52204536
urne:isbn:159114552X
urne:oclc:548555757
urne:oclc:648099662
urne:isbn:1591145473
urne:oclc:499084965
urne:oclc:779859202
urne:isbn:1591145775
urne:oclc:713188234
urne:oclc:751801199
urne:isbn:0252070399
urne:oclc:314285343
urne:oclc:49784754
urne:isbn:025207064X
urne:oclc:314285450
urne:oclc:49784795
urne:isbn:0252069951
urne:oclc:314000416
urne:oclc:56388152
urne:isbn:0785813055
urne:oclc:52192322
urne:isbn:0785813101
urne:oclc:52192321
urne:isbn:0785813152
urne:oclc:48616260
urne:isbn:0316583022
urne:oclc:749587988
urne:isbn:0316583170
urne:oclc:824183307
urne:isbn:0316583073
urne:oclc:810084740
urne:isbn:9994750801
urne:isbn:1591145481
urne:oclc:499084978
urne:isbn:1591145538
urne:oclc:681488960
urne:isbn:0785813063
urne:oclc:52192315
urne:isbn:078581311X
urne:oclc:52192319
urne:oclc:750371533
urne:isbn:0785813160
urne:oclc:50530275
urne:isbn:0316583081
urne:oclc:60250702
urne:isbn:0316583030
urne:oclc:673051017
urne:isbn:025206996X
urne:oclc:314084529
urne:oclc:56388193
urne:isbn:0252070658
urne:oclc:314285480
urne:oclc:469252901
urn:oclc:49784806 Republisher_date 20160310012156 Republisher_operator [email protected]@archive.org Scandate 20160308054558 Scanner scribe13.shenzhen.archive.org Scanningcenter shenzhen Worldcat (édition source) 52192317

Contenu

L'histoire du développement du Ratte est née d'une étude stratégique de 1941 sur les chars lourds soviétiques menée par Krupp, l'étude donnant également naissance au Panzer VIII Maus réservoir super-lourd. [2] L'étude a conduit à une suggestion du directeur de Krupp (Grotte), un officier spécial pour la construction de sous-marins, qui, le 23 juin 1942, a proposé à Adolf Hitler un canon automoteur de 1 000 tonnes qu'il a nommé "Landkreuzer" ("Land Cruiser"). [3] Il s'agissait d'un châssis entièrement à chenilles portant l'une des tourelles de canon principales excédentaires laissées par le réaménagement prévu du Scharnhorst-cuirassés de classe. Pour protéger cet immense investissement économique, la coque du véhicule devait porter un blindage jusqu'à 25 centimètres (9,8 pouces) d'épaisseur, et plusieurs canons anti-aériens devaient être installés sur le pont moteur du véhicule pour repousser les avions d'attaque au sol alliés. [4]

Hitler est devenu amoureux du concept de Grotte et a ordonné à Krupp d'en commencer le développement en 1942. [5] [6] Au 29 décembre 1942, quelques dessins préliminaires avaient été achevés, date à laquelle le concept avait été nommé "Ratte" ("Rat") par Hitler lui-même. [7] [8] Ces dessins soumis sont allés sous les titres D'accord Auftrag Nr. 30404 et E-30404/1. [4] [7] Albert Speer n'a vu aucune utilisation raisonnable du char et a annulé le projet en 1943 avant qu'un prototype puisse être fabriqué, [8] bien que cela ait conduit au concept du Monstre Landkreuzer P. 1500 canon de siège automoteur, qui aurait été plus lourd que le Ratte. [6] L'idée générale d'un si grand char a été résumée par Heinz Guderian, en disant que : « Les fantasmes d'Hitler deviennent parfois gigantesques ». [4]

Not all historians are convinced that the P.1000 even got as far as an outline design. Although it is generally accepted that Hitler asked for a feasibility study into a 1000-ton tank in 1942, there is much doubt around the specifics of the plan to use the 280-millimetre (11 in) guns or spare turrets from the battleship Gneisenau. The turrets alone weighed approximately 750 tons and required a five-storey structure to house the associated handling rooms and rotating machinery. Such weapons would also require separate magazines and shell rooms as well as handling machinery for the ammunition, all of which required space and power well beyond the scope of what would be possible in a 1000-ton tracked vehicle. Accordingly, some historians believe the P.1000 Ratte diagram to be either a hoax, or alternatively a speculative engineer's sketch made for personal amusement. [1]

Les Ratte ' s proposed size was enormous: it would have weighed 1,000 tonnes, five times the weight of the Panzer VIII Maus. [8] The divided weight of the Ratte included 300 tonnes of armament (the total weight of the guns themselves was 100 tonnes, so turret armour would have weighed 200 tonnes), [9] 200 tonnes of armour and frame, and 100 tonnes of track and automotive components, while remaining weight would have been distributed to miscellaneous features. It was planned to be 35 m (115 ft) long (39 metres (128 ft) when including naval guns), 11 m (36 ft) high, and 14 m (46 ft) wide. [4] [10] This immense weight was to be distributed across the ground by six 1.2-metre (3 ft 11 in) wide and 21-metre (69 ft) long treads, together forming two composite treads with a width of 3.6 metres (11 ft 10 in) each. [10] This would help stability and weight distribution, but the vehicle's sheer mass would have destroyed roads and rendered bridge crossings next to impossible. It was expected that its height, and its ground clearance of 2 m (6.6 ft), would have allowed it to ford most rivers with relative ease, thus eliminating the need for bridge crossings. [4] [10]

Planned propulsion was by two MAN V12Z32/44 24-cylinder marine diesel engines of 6,300 kW (8,400 hp) each (as used in U-boats [ lequel? ] ) or eight Daimler-Benz MB 501 20-cylinder marine diesel engines of 1,500 kW (2,000 hp) each (as used in E-boats) to achieve the 12,000 kW (16,000 hp) needed to move the tank. [4] [10] The engines were to be provided with snorkels, also like those used by German submarines. The snorkels were designed to provide a way for oxygen to reach the engine, even during amphibious operations while passing through deep water. [4]

Les Ratte′s primary weapon would have been a dual 28 cm SK C/34 naval gun turret. This was the same turret that was used on the German battleship Gneisenau but modified by removing one of its three guns and its associated loading mechanism. [10] Removing the third gun allowed extra accommodation of ammunition, and reduced the total weight of the tank by 50 tonnes. The guns used for the Ratte would have fired ammunition developed for other naval guns. It also included armour-piercing rounds with 8.1 kg (18 lb) of explosive filler, and high-explosive rounds with 17.1 kg (38 lb) of explosive filler. [9]

Further armament was to consist of a 128 mm anti-tank gun of the type used in the Jagdtiger ou Maus, two 15 mm Mauser MG 151/15 autocannons, and eight 20 mm Flak 38 anti-aircraft guns, probably with at least four of them as a Flakvierling quad mount. [3] [8] The 128 mm anti-tank gun's precise location on the Ratte is a point of contention among historians, most believing that it would have been mounted within the primary turret, with some others thinking a smaller secondary turret at the rear of the Ratte more logical. [4] Some concept drawings exist to suggest a flexible mount on the glacis plate. The tank was to be provided with a vehicle bay that could hold two BMW R12 motorcycles for scouting, and several smaller storage rooms, a compact infirmary area, and a self-contained lavatory system. [4] [10]

The large size and weight would have rendered the tank unable to cross bridges at the risk of collapsing them, and travelling on roads would soon destroy them. Though its top intended speed was 40 kilometres per hour (25 mph), its huge size and high visibility would have made it extremely vulnerable to aerial bombardment and artillery fire. Its great size would also have meant that once built the vehicle's strategic, operational, and tactical mobility would be entirely dependent on its own drivetrain, for there were no other realistic means of moving it from one firing position to another. No existing railway or train car could bear its weight and its width was too great for existing tunnels. [4]


The tradition of Maypole and greeneries:

By the Middle Ages every English village had its Maypole. The bringing in of the Maypole from the woods was a great occasion and was accompanied by much rejoicing and merrymaking. The Maypoles were of all sizes. And one village would vie with another to show who could produce the tallest Maypole. Maypoles were usually set up for the day in small towns, but in London and the larger towns they were erected permanently.

The Maypole tradition suffered a setback for about a couple of decades since the Puritan Long Parliament stopped it in 1644. However, with the return of the Stuarts, the Maypole reappeared and the festivities of May Day were again enjoyed. One of the great Maypoles, was the changes brought about by the Reformation included attempts to do away with practices that were obviously of pagan origin. But the Maypole, or, May tree, was not issued in practice at the behest of the second Stuart.

Although they succeeded in doing this, Maypole with most of the other traditions, many still survived. And Maypole is one of them. In France it merely changed its name. In Perigord and elsewhere, the May Tree became the "Tree of Liberty" and was the symbol of the French Revolution. Despite the new nomenclature, the peasants treated the tree in the same traditional spirit. And they would dance around it the same way as their forefathers had always done.


Saranac Lake centennial section (Friday, May 1, 1992)

We are closing out the five-Saturday month of May column with excerpts from a very ambitious and colorful, 32-page special tabloid publication of the Enterprise.

It is always a chore to take out my jackknife and whittle down such a big chunk of wonderful Saranac Lake history to a few hundred words and a couple of pictures.

Activities for centennial week

The ornate and stately building adorned with a steeple and massive fire escapes was the Saranac Lake High School, now the location of the beautiful Hotel Saranac. The last class of 31 students graduated from the school in 1924. It was then torn down to build the hotel.

“The Adirondack Singers will open the week with a concert at St. Bernard’s Church followed by the Centennial Dinner hosted by the Women’s Civic Chamber at the Elks Club.

“A special Teacher Appreciation Night is scheduled to take place on Monday, May 4th at the Harrietstown Hall.

“Saranac Lake’s unique history will be dramatized in a series of readings at the Pendragon Theatre on Tuesday, May 5th.

“The United States Postal Service will be setting up an auxiliary post office at the Harrietstown Town Hall offering a one-day only Centennial postal cancellation on May 6th.

“That same evening the Saranac Lake High School stage band and choir will be giving a concert at the town hall under the direction of Fred Baker. The choir will perform under the direction of Helen Demong.

“The Hotel Saranac of Paul Smith’s College will be hosting its traditional Thursday night buffet in the ballroom of the hotel.

“Centennial celebrators will return to the Hotel Saranac on May 8th as the ballroom will be transformed into a 1940’s style night club. The ‘Uptown Lounge’ will feature a variety of entertainment including the mirthful magic of Bo Jest, the Kosmic Konjurer the jazz and swing music of the 52nd Street Band vocalist Helen Demong pianist Tommie Gallagher and guitarist Curt Stager and other performances.

“The remainder of the week is jammed with paddling events on Lake Flower all the way to Lower Saranac there will be an all-day musical festival in Riverside Park with a variety of food vendors followed by a full London broil and chicken dinner from 4:30 to 7:30 p.m.

“There will also be many Centennial souvenirs including a commemorative booklet, T-shirts, sweatshirts and beach towels.

“Centennial concludes with a gala fireworks display over Lake Flower at dusk, sponsored by Marine Midland Bank.

“In addition to these special events, downtown storefronts will feature a photographic history of Saranac Lake’s shopping district, and citizens photo show will be held in the Cantwell Room of the Saranac Lake Free Library.”

Saranac Lake village landscape

I love this (edited) description of the physical layout of Saranac Lake by reporter Matthew Russell:

“Nestled in a narrow valley astride a shallow man-made lake, this Adirondack Village has long been one of the largest population centers in the Park, home to a few thousand hardy souls accustomed to the region’s interminable winters and resplendent summers.

“The village was built on both sides of the Saranac River, bounded on the north by Mount Pisgah, to the east by Mount Baker, and the hills around McKenzie Pond and to the west by Dewey Mountain and Ampersand Bay.

“The community has spread out to cover most of the valley floor, along the buildable hillsides and shorelines …”

Here are a few of the advertisers who disappeared over the past 29 years: Newman & Holmes, The Back Door, Currier Press, Snap Shot Photo, Club 86, Post Office Pharmacy, The Bakery Cafe, Pickreign Plumbing & Heating, Sentinel View Stables, The Porches Bed & Breakfast, Meyer Drugs, Gendron Lumber, Duso Sales & Service, XTC Ranch and the Hathaway Boat Shop.


Voir la vidéo: LHISTOIRE DU 1ER MAI (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Bawdewyn

    Je vous conseille d'essayer de regarder dans google.com

  2. Tom

    Je suis désolé, que je vous interrompre, mais c'est nécessaire pour moi un peu plus d'informations.

  3. Havyn

    Wacker, il me semble que c'est l'excellente phrase

  4. Farren

    Fille intelligente

  5. Dougore

    Désolé, j'ai supprimé cette phrase



Écrire un message