Des articles

Poughkeepsie PF-26 - Histoire

Poughkeepsie PF-26 - Histoire



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Poughkeepsie

(PF-26 : dp. 1430-1. 304', b. 37'6", dr. 12', s. 20 k., cpl. 180 a. 3 3", 6 40mm., 9 20mm., 8 dcp., 2 dét., cl. Tacoma ; T. S2-S2-AQ1)

Poughkeepsie (PF-26), une frégate, a été posée pour la Commission maritime le 3 juin 1943 par Walter Butler Shipbuilders, Ine., Superior, Wise.; lancé le 12 août 1943; parrainé par Mme Frank M. Doran, et transféré à la Marine et commandé le 6 septembre 1944, Comdr. Q. M. Greeley, USCG, aux commandes.

Après le shakedown au large des Bermudes, le Poughkeepsie s'est rendu au chantier naval de Philadelphie pour une disponibilité après le shakedown du 29 octobre au 31 janvier 1945. En février et mars, il a effectué une escorte de convoi jusqu'à Guantanamo Bay à Cuba. Puis, après une formation ASW dans la zone d'opération de New London à la fin du mois de mars, elle a effectué des patrouilles ASW et des missions d'escorte de convoi le long de la côte est, opérant entre New York et Norfolk jusqu'au 3 juillet 1945.

Sortant du port de New York le 9 juillet, la frégate a transité par le canal de Panama, a fait son rapport au commandant de la flotte du Pacifique pour le devoir et a fait escale à Seattle, dans l'État de Washington, pour se préparer à être transférée en Union soviétique. Loué aux Soviétiques le 2 octobre 1945, il a servi sous le drapeau rouge jusqu'au 31 octobre 1949, date à laquelle il a été renvoyé aux États-Unis à Yokosuka, au Japon.

Le Poughkeepsie est resté à Yokosuka dans un statut inactif jusqu'à ce qu'il soit nommé pour être transféré au SCAJAP le 23 mars 1951 pour des tâches de patrouille météo. Transférée en prêt au Japon le 14 janvier 1953, la frégate fut rebaptisée Momi et commença ses opérations sous pavillon japonais. Retiré du Naval Vessel Register le 1er décembre 1961, il est transféré aux Japonais le 28 août 1962. Désarmé le 1er avril 1965, il est utilisé comme navire-école à quai jusqu'au début de 1969, date à laquelle il est transféré en Corée du Sud pour cannibalisation.


Poughkeepsie PF-26 - Histoire

Le site de Poughkeepsie a été acheté aux Amérindiens en 1686 par Robert Sanders, un Anglais, et Myndert Harmense Van Den Bogaerdt, un Néerlandais né aux Pays-Bas. Les premiers colons étaient les familles de Barent Baltus Van Kleeck et Hendrick Jans van Oosterom.

La colonie s'est développée rapidement et l'église réformée de Poughkeepsie a été établie en 1720. La communauté a été séparée de la ville de Poughkeepsie lorsqu'elle est devenue un village incorporé le 27 mars 1799.

La ville de Poughkeepsie a reçu sa charte le 28 mars 1854. En dehors des désignations municipales, la ville et la ville de Poughkeepsie sont généralement considérées comme un seul endroit et sont communément appelées Poughkeepsie, avec une population combinée actuelle d'environ 75 000.

Epargnée des combats pendant la Révolution américaine, Poughkeepsie est devenue la deuxième capitale de New York. En 1788, la Convention de ratification de l'État de New York, qui comprenait Alexander Hamilton, John Jay et George Clinton, s'est réunie au palais de justice de Market Street, a débattu et ratifié la Constitution des États-Unis. Avec sa ratification, New York est entré dans la nouvelle union en tant que onzième des treize colonies d'origine à se réunir sous le nom des États-Unis d'Amérique. En 1799, un nouveau sceau est créé pour Poughkeepsie.

Au début, Poughkeepsie était également un centre majeur pour l'équarrissage des baleines, et au cours du XIXe siècle, l'industrie a prospéré grâce au transport maritime, aux chapelleries, aux papeteries et à plusieurs brasseries le long de la rivière Hudson, dont certaines appartiennent à Matthew Vassar, fondateur du Vassar College. En raison de la beauté naturelle de la région et de la proximité de New York, des familles telles que les Astors, les Rogers et les Vanderbilt ont construit de somptueuses maisons de week-end à proximité.

Le manoir Vanderbilt, situé à plusieurs kilomètres en amont de l'Hudson depuis Poughkeepsie, est inscrit en tant que lieu historique national. Il est considéré comme un exemple parfait des manoirs construits par les industriels américains à la fin du XIXe siècle.

La ville abrite également le plus ancien lieu de divertissement de l'État, le Bardavon 1869 Opera House.

Collège Vassar


Matthew Vassar, le self-made man par excellence, avait beaucoup d'argent et pas d'enfants pour le dépenser. Lors d'un voyage en Angleterre en 1845, il a visité un hôpital fondé par l'un de ses ancêtres, Thomas Guy, et a été inspiré pour immortaliser son propre nom par une entreprise similaire. Sa première idée était de fonder un hôpital à Poughkeepsie, mais un homme du nom de Milo P. Jewett, qui devint plus tard le premier président du collège, l'a convaincu qu'il ferait beaucoup plus de bruit en créant un collège pour femmes et un collège mdasha égal à Harvard et Yale, les meilleurs collèges masculins du jour.

Dans la presse populaire, son université s'appelait "Matthew&rsquos Folly", et si oui ou non cette "entreprise magnifique" réussirait était une question ouverte. La première classe de 353 étudiants, payant 350 $ pour les frais de scolarité et la « résidence », est arrivée en septembre 1865 et a rapidement prouvé au monde que les femmes étaient en effet aussi capables de réalisation intellectuelle que les hommes.

Cent ans plus tard, en 1969, Vassar a de nouveau ouvert la voie, devenant le premier des collèges d'élite non mixtes à adopter la mixité. Aujourd'hui, le corps étudiant compte 2 450 et 56% de femmes, 44% d'hommes, de tous les États des États-Unis et de plus de 60 pays étrangers.

Les traditions uniques sur lesquelles le collège a été fondé continuent d'être respectées aujourd'hui : une détermination à exceller, un appétit pour l'expérimentation, un dévouement aux arts libéraux et aux sciences, une volonté de diriger et un engagement envers l'avancement de l'égalité.

En savoir plus sur Vassar College en visitant leur site Web à http://www.vassar.edu/

Hôpital Vassar


L'hôpital des frères Vassar a ouvert ses portes aux patients en 1887 avec quatre salles contenant 10 lits, une salle de travail/accouchement, une crèche, une salle d'enfants, trois chambres privées et deux chambres d'isolement.

Aucun patient n'avait à payer pour l'hospitalisation, mais ceux qui pouvaient être payés le plein tarif de 3,00 $ par jour. En 1913, plus de 1 200 patients avaient reçu un traitement.

Au fil des années, d'autres bâtiments ont été ajoutés sur place et en 1924, après une importante campagne de collecte de fonds d'un an, Vassar a ajouté des salles d'opération modernes, des salles de soins aux patients plus modernes et un service de radiologie.

Le bâtiment Mary Tower a été construit en 1934 comme résidence sur le campus pour les instructeurs des écoles d'infirmières, les médecins de maison et le directeur des infirmières et des étudiants en soins infirmiers.

En 1959, le Community Circle a été construit avec des unités de soins aux patients circulaires avec un poste de soins infirmiers centralisé. Cette conception a eu un tel succès que, à South Circle, a été construit en utilisant la même conception architecturale.

Le Centre de radiothérapie a ouvert ses portes en 1974, le premier centre du genre à offrir une gamme complète de traitements contre le cancer dans la région. Lorsque les services de maternité de St. Francis ont fermé, Vassar a créé une crèche spéciale pour les nourrissons à haut risque.

Aujourd'hui, le Vassar Brothers Medical Center (VBMC) est un établissement de 365 lits qui abrite le premier et le seul centre de chirurgie cardiothoracique entre Westchester et Albany, un centre de naissance à la pointe de la technologie, des centres pionniers de chirurgie avancée et de soins des plaies et un Unité de soins intensifs néonatals de niveau III.

L'Institut culinaire d'Amérique


Fondé en 1946, le Culinary Institute of America est le premier collège culinaire au monde. Dédiée à la promotion du développement du leadership pour l'industrie de la restauration et de l'hôtellerie, la CIA indépendante et à but non lucratif propose des diplômes d'associé en arts culinaires et en arts de la boulangerie et de la pâtisserie. École de commerce alimentaire.

Ses conférences et ses services de conseil ont fait de la CIA le groupe de réflexion de l'industrie alimentaire dans les domaines de la santé et du bien-être, de la durabilité, des cuisines du monde et des cultures, de l'excellence professionnelle et de l'innovation.

Le collège propose également des programmes de certificat et des cours pour les professionnels et les passionnés. Son réseau mondial de 48 000 anciens élèves comprend des leaders dans tous les domaines de la restauration et de l'hôtellerie. La CIA a des campus à New York, en Californie, au Texas et à Singapour.

Collège Mariste

Il y a un peu plus d'un siècle, les Frères Maristes sont venus à New York dans la vallée de l'Hudson River pour former des jeunes hommes afin de continuer la vocation de Frères en tant que grands éducateurs. Ce qui a commencé comme un séminaire pour la formation des futurs Frères Maristes est devenu l'un des principaux collèges des arts et des sciences du pays.

Le Marist College abrite maintenant environ 4 100 hommes et femmes de premier cycle traditionnels, 1 100 étudiants en formation continue pour adultes et 1 000 autres étudiants diplômés. En 1947, la première promotion du Collège Mariste d'aujourd'hui était composée de quatre Frères Maristes. Aujourd'hui, près de 30 000 anciens et anciens élèves appellent l'alma mater mariste. Marist a une fière tradition qui a jeté les bases d'un campus à la pointe de la technologie pour les étudiants se préparant à entrer sur le marché du travail du 21e siècle.

Le Marist College s'inscrit dans la tradition de grandes institutions comme l'Université Harvard et le College of William and Mary qui ont été fondées en tant que séminaires et se sont développées en académies indépendantes d'enseignement supérieur.


Poughkeepsie PF-26 - Histoire

Extrait de : Dictionary of American Naval Fighting Ships , Vol. V, p 364

Une ville sur la rive est de la rivière Hudson, à 65 miles au nord de New York.

(PF-26 : dp. 1430 1. 304' b. 37'6'' dr. 12' s. 20k. cpl. 180 a. 3 3'', 6 40mm., 9 20mm., 8 dcp., 2 dét.cl. Tacoma T.S2-S2-AQ1)

Poughkeepsie (PF-26), une frégate, a été posée pour la Commission maritime le 3 juin 1943 par Walter Butler Shipbuilders, Inc., Superior, Wisc. lancé le 12 août 1943 parrainé par Mme Frank M. Doran et transféré à la Marine et commandé le 6 septembre 1944, Comdr. Q. M. Greeley, USCG, aux commandes.

Après le shakedown au large des Bermudes, le Poughkeepsie a fait escale au chantier naval de Philadelphie pour une disponibilité après le shakedown du 29 octobre au 31 janvier 1945. En février et mars, il a effectué une escorte de convoi jusqu'à la baie de Guantanamo, à Cuba. Puis, après une formation ASW dans la zone d'opération de New London à la fin du mois de mars, elle a commencé des patrouilles ASW et des missions d'escorte de convoi le long de la côte est, opérant entre New York et Norfolk jusqu'au 3 juillet 1945.

Sortant du port de New York le 9 juillet, la frégate a transité par le canal de Panama, s'est rendue au commandant de la flotte du Pacifique pour le devoir et a fait escale à Seattle, Wash, pour se préparer à être transférée en Union soviétique. Loué aux Soviétiques le 2 octobre 1945, il a servi sous le drapeau rouge jusqu'au 31 octobre 1949, date à laquelle il a été renvoyé aux États-Unis à Yokosuka, au Japon.

Le Poughkeepsie est resté à Yokosuka dans un statut inactif jusqu'à ce qu'il soit nommé pour être transféré au SCAJAP le 23 mars 1951 pour des tâches de patrouille météo. Transférée en prêt au Japon le 14 janvier 1953, la frégate fut rebaptisée Momi et commença ses opérations sous pavillon japonais. Retiré du Naval Vessel Register le 1er décembre 1961, il est transféré aux Japonais le 28 août 1962. Désarmé le 1er avril 1965, il est utilisé comme navire-école à quai jusqu'au début de 1969, date à laquelle il est transféré en Corée du Sud pour cannibalisation.


Ville de Poughkeepsie

Veuillez noter que le conseil d'aménagement de la ville de Poughkeepsie tiendra une réunion extraordinaire le lundi 7 juin 2021 à 17 h.

À compter de maintenant et sur la base des avis et des avis de santé émis par les autorités fédérales, étatiques et locales liées au coronavirus, le conseil de planification de la ville de Poughkeepsie ne tiendra pas de réunions en personne. Jusqu'à nouvel ordre, toutes les futures réunions du conseil de planification se tiendront par vidéoconférence, comme le permet la loi sur les réunions ouvertes du NYS. En raison de préoccupations en matière de santé et de sécurité publiques, le public ne sera pas autorisé à se rendre dans les endroits éloignés où les membres du conseil d'aménagement seront situés. Le public pourra cependant observer pleinement la réunion en visioconférence avec les informations affichées ci-dessous.

Veuillez vous inscrire à la réunion spéciale du conseil d'aménagement de la ville de Poughkeepsie qui se tiendra le LUNDI 7 juin 2021 à 17 h 00 HAE

7 juin 2021 18:00
Réunion d'urgence de l'IDA
La réunion se tiendra par téléconférence
Numéro d'appel (701) 802-5009 Code d'accès 8071415

À compter de maintenant et sur la base des avis et des avis de santé émis par les autorités fédérales, étatiques et locales liées au coronavirus, le conseil commun de la ville de Poughkeepsie ne tiendra pas de réunions en personne. Jusqu'à nouvel ordre, toutes les futures réunions du conseil municipal (y compris les audiences publiques) se tiendront par vidéoconférence, comme le permet la loi sur les réunions ouvertes du NYS. En raison de problèmes de santé et de sécurité publiques, le public ne sera pas autorisé à assister aux endroits éloignés où les membres du conseil municipal seront situés. Le public pourra cependant observer pleinement la réunion en visioconférence avec les informations affichées ci-dessous :

Si vous souhaitez commenter lors de la participation publique, veuillez envoyer un e-mail à [email protected] avant 16h00 le lundi 7 juin 2021.

Inscrivez-vous à l'avance pour cette réunion :

Séance commune du conseil – 7 juin 2021 – 18h30

Date et heure de la réunion :
8 juin 2021 – 18h30

Salles communes du Conseil
Hôtel de ville – 3e étage
62 Place du centre civique
Poughkeepsie, NY 12601

La ville de Poughkeepsie entreprendra des projets de reconstruction sur les ponts de Washington Street et Garden Street sur le ruisseau Fallkill et tiendra une réunion d'information publique virtuelle à 17 h. 10 juin pour discuter des projets. Les deux ponts ont été identifiés comme nécessitant une reconstruction pour les remettre en bon état.

À compter de maintenant et sur la base des avis et des avis de santé émis par les autorités fédérales, étatiques et locales liées au coronavirus, la Commission de préservation du district historique et des monuments de la ville de Poughkeepsie (« HDLPC ») ne tiendra pas de réunions en personne. Jusqu'à nouvel ordre, toutes les futures réunions HDLPC (y compris les audiences publiques) se tiendront par vidéoconférence, comme le permet la loi sur les réunions ouvertes du NYS. En raison de problèmes de santé et de sécurité publiques, le public ne sera pas autorisé à assister aux endroits éloignés où les membres de la commission seront situés. Le public pourra cependant observer pleinement la réunion en visioconférence avec les informations affichées ci-dessous.

Veuillez vous inscrire à la réunion HDLPC de la ville de Poughkeepsie, qui se tiendra le 10 juin 2021 à 19 h HAE

Après votre inscription, vous recevrez un e-mail de confirmation contenant des informations sur l'inscription au webinaire.
L'ordre du jour de la réunion est disponible ci-dessous. La réunion sera enregistrée puis publiée pour consultation sur notre site Web et peut être consultée ici : https://totalwebcasting.com/view/?id=cop

À compter de maintenant et sur la base des avis et des avis de santé émis par les autorités fédérales, étatiques et locales liées au coronavirus, le conseil de planification de la ville de Poughkeepsie ne tiendra pas de réunions en personne. Jusqu'à nouvel ordre, toutes les futures réunions du conseil de planification (y compris les audiences publiques) se tiendront par vidéoconférence, comme le permet la loi sur les réunions ouvertes du NYS. En raison de préoccupations en matière de santé et de sécurité publiques, le public ne sera pas autorisé à se rendre dans les endroits éloignés où les membres du conseil d'aménagement seront situés. Le public pourra cependant observer pleinement la réunion en visioconférence avec les informations affichées ci-dessous.

Veuillez vous inscrire à la réunion du conseil d'aménagement de la ville de Poughkeepsie qui se tiendra le mardi 15 juin 2021 à 19 h HAE

À compter de maintenant et sur la base des avis et des avis de santé émis par les autorités fédérales, étatiques et locales liées au coronavirus, la Commission des arts publics de la ville de Poughkeepsie (« PPAC ») ne tiendra pas de réunions en personne. Jusqu'à nouvel ordre, toutes les futures réunions du PPAC (y compris les audiences publiques) se tiendront par vidéoconférence, comme le permet la loi sur les réunions ouvertes du NYS. En raison de problèmes de santé et de sécurité publiques, le public ne sera pas autorisé à se rendre dans les endroits éloignés où les membres de la commission seront situés. Le public pourra cependant observer pleinement la réunion en visioconférence avec les informations affichées ci-dessous.

Veuillez vous inscrire à la réunion PPAC de la ville de Poughkeepsie le 17 juin 2021 à 18 h 30 HAE.

Après votre inscription, vous recevrez un e-mail de confirmation contenant des informations sur l'inscription au webinaire. La réunion sera enregistrée et ensuite publiée pour consultation sur notre site Web.

AVIS EST DONNÉ PAR LA PRÉSENTE que conformément à la charte et aux codes de la ville de Poughkeepsie, code administratif, section 14.04, une audience publique du conseil commun se tiendra le lundi 21 juin 2021 à 17 h 30, et se tiendra par vidéoconférence, (autorisé par le NYS Open Meetings Law), dans le but de recevoir des commentaires sur la proposition de loi locale restreignant les véhicules tout-terrain.

Si vous souhaitez commenter pendant PublicParticipation, veuillez envoyer un e-mail à [email protected] avant 16h00 le lundi 21 juin 2021.

Quand : 21 juin 2021 à 17 h 30, heure de l'Est (États-Unis et Canada)

Sujet : Audience publique du conseil municipal de la ville de Poughkeepsie

Inscrivez-vous à l'avance pour cette réunion :

Après votre inscription, vous recevrez un e-mail de confirmation contenant des informations sur l'adhésion à themeeting.

jasmin nicole davis
Chambellan de la ville

Dans l'immédiat et sur la base des avis et des avis de santé émis par les autorités fédérales, étatiques et locales liées au coronavirus, le conseil municipal de la ville de Poughkeepsie ne tiendra pas de réunions en personne. Jusqu'à nouvel ordre, toutes les futures réunions du conseil municipal (y compris les audiences publiques) se tiendront par vidéoconférence, comme le permet la loi sur les réunions ouvertes du NYS. En raison de problèmes de santé publique et de sécurité, le public ne sera pas autorisé à assister à des endroits éloignés où les membres du conseil municipal seront situés. Le public pourra cependant pleinement observer la réunion en visioconférence avec les informations affichées ci-dessous :

Si vous souhaitez commenter pendant PublicParticipation, veuillez envoyer un e-mail à [email protected] avant 16h00 le lundi 21 juin 2021.

Inscription à l'avance à cette réunion :

À compter de maintenant et sur la base des avis et des avis de santé émis par les autorités fédérales, étatiques et locales liées au coronavirus, le comité consultatif de la ville de Poughkeepsie Waterfront (« WAC ») ne tiendra pas de réunions en personne. Jusqu'à nouvel ordre, toutes les futures réunions se tiendront par vidéoconférence, comme le permet la loi sur les réunions ouvertes du NYS. En raison de problèmes de santé et de sécurité publiques, le public ne sera pas autorisé à assister aux endroits éloignés où les membres du WAC seront situés. Le public pourra cependant observer pleinement la réunion par visioconférence en temps réel en s'inscrivant au GoToWebinar avec les informations affichées ci-dessous. La réunion sera enregistrée puis publiée pour consultation sur le site Web de la Ville.

Veuillez vous inscrire à la réunion WAC de la ville de Poughkeepsie qui se tiendra le 22 juin 2021 à 18 h 00 HAE à :

Après votre inscription, vous recevrez un e-mail de confirmation contenant des informations sur l'inscription au webinaire.

AVIS EST DONNÉ PAR LA PRÉSENTE que, conformément à la section 2.04 de la charte de la ville, le conseil commun de la ville de Poughkeepsie tiendra une réunion spéciale le lundi 28 juin 2021 à 17 h 30 et se tiendra par vidéoconférence (comme le permet la loi sur les réunions ouvertes de la NYS ).

LE PRÉSIDENT DU CONSEIL COMMUN CONVOQUE UNE RÉUNION SPÉCIALE POUR REMPLIR LE POSTE DE CONSEILLER VACANT DANS LE 8e QUARTIER.

Quand : 28 juin 2021 à 17 h 30, heure de l'Est (États-Unis et Canada)

Sujet : Réunion extraordinaire du conseil municipal de la ville de Poughkeepsie

Inscrivez-vous à l'avance pour cette réunion :

Après votre inscription, vous recevrez un e-mail de confirmation contenant des informations sur la possibilité de rejoindre la réunion.

Veuillez contacter le président Salem pour toute question : [email protected] .


Contenu

Seconde Guerre mondiale, 1944-1945

Après le shakedown au large des Bermudes, Poughkeepsie a appelé au Chantier Naval de Philadelphie pour la disponibilité post shakedown du 29 octobre au 31 janvier 1945. Pendant le février et le mars, elle a fait une course d'escorte de convoi à la Baie Guantanamo, Cuba. Puis, après une formation à la guerre anti-sous-marine (ASW) dans la zone d'opération de New London fin mars, elle a commencé des patrouilles ASW et des missions d'escorte de convoi le long de la côte est, opérant entre New York et Norfolk, Virginie, jusqu'au 3 juillet 1945. .

Sortant du port de New York le 9 juillet, la frégate a transité par le canal de Panama, s'est présentée au commandant de la flotte du Pacifique pour le service et a fait escale à Seattle, dans l'État de Washington, pour se préparer à être transférée en Union soviétique.

Marine soviétique, 1945-1949

Loué aux Soviétiques le 2 octobre 1945, il sert sous pavillon soviétique en tant que EK-25 jusqu'au 31 octobre 1949, date à laquelle il est retourné aux États-Unis à Yokosuka, au Japon.

Marine japonaise, 1953-1969

Poughkeepsie est resté à Yokosuka dans un statut inactif jusqu'à ce qu'il soit nommé pour le transfert à la Shipping Control Administration Japan (ou SCAJAP) le 23 mars 1951 pour des tâches de patrouille météo. Transférée en prêt au Japon le 14 janvier 1953, la frégate est rebaptisée Maman (PF-284) et a commencé ses opérations sous pavillon japonais. Retiré du Naval Vessel Register le 1er décembre 1961, il est transféré purement et simplement aux Japonais le 28 août 1962. Désarmé le 1er avril 1965, il est utilisé comme navire-école à quai non utilisable jusqu'au début de 1969, date à laquelle il est transféré en Corée du Sud. pour la cannibalisation.


Vous n'avez fait qu'effleurer la surface de Poughkeepsie histoire de famille.

Entre 1963 et 2000, aux États-Unis, l'espérance de vie des Poughkeepsie était à son point le plus bas en 1963 et le plus élevé en 1974. L'espérance de vie moyenne des Poughkeepsie en 1963 était de 67 ans et de 79 ans en 2000.

Une durée de vie inhabituellement courte peut indiquer que vos ancêtres Poughkeepsie vivaient dans des conditions difficiles. Une courte durée de vie peut également indiquer des problèmes de santé qui étaient autrefois répandus dans votre famille. Le SSDI est une base de données consultable de plus de 70 millions de noms. Vous pouvez trouver des dates de naissance, des dates de décès, des adresses et plus encore.


Poughkeepsie PF-26 - Histoire

De
HISTOIRE DU COMTÉ DUTCHESS, NEW YORK Par James H. Smith
1882
Partie un
CHAPITRE XXX

VILLE DE POUGHKEEPSIE--SA SITUATION AGRÉABLE ET ÉLIGIBLE--PREMIER ÉTABLISSEMENT--LA MAISON VAN KLEECK--SES ASSOCIATIONS HISTORIQUES--POUGHKEEPSIE EN 1799--LISTES D'IMPT DE 1805,1849 ET 1880 COMPARÉES--POUGHKEEPSIE EN 1812Y AND 1824-S VISITE--POUGHKEEPSIE COMME VU PAR LES YEUX DE GORDON EN 1836--LA "FÊTE D'AMÉLIORATION"--POUGHKEEPSIE EN 1841--DESCRIPTION PAR DISTURNELL DE POUGHKEEPSIE EN 1842--ELECTRIC TELEGRAPH PREMIER INTRODUIT DANS LES POUGHKIPES PERMIS DE POUGHKPILL A PARTIR DE LA DATE DE CONSTITUTION.

POUGHKEEPSIE est l'une des villes les plus belles et les plus attrayantes de l'État, et l'une des plus charmantes des nombreuses localités charmantes de la vallée de l'Hudson avec ses associations variées, ses montagnes d'une grandeur merveilleuse, ses plaines fertiles et ses vallées de rare beauté scénique. Dans des paysages naturels variés, il n'est guère surpassé par aucun moment pour la richesse, la culture, le raffinement, toutes ces qualités qui ornent une vie noble, c'est le pair de tous.

Il est situé sur les pentes abruptes des collines ondulantes qui forment la rive est de l'Hudson et, principalement, sur le plateau élevé au-dessus, dont la plus grande élévation moyenne est de 202 pieds au-dessus des hautes eaux de la rivière. Elle se situe presque à mi-chemin entre Albany, la capitale de l'État, et New York, la métropole commerciale des États-Unis et bénéficie d'un transport terrestre et maritime sans égal. Certaines de ses rues ont la faute de la plupart des vieilles villes hollandaises, d'être tortueuses et contractées, mais ses rues plus modernes sont régulières et spacieuses. Les principaux sont tenus scrupuleusement propres, et presque tous sont abondamment ombragés de beaux arbres, de sorte que la ville, vue de la rivière ou d'une éminence éloignée, présente au printemps, une masse de feuillage dont seuls les clochers et les bâtiments plus hauts dépassent et quand l'automne les a teintés de ses entrelacs riches et variés, il présente une scène d'une beauté indescriptible. La plupart des rues sont soigneusement pavées et la plupart sont éclairées au gaz. Sa situation d'éligibilité, la salubrité de son climat et les avantages offerts par ses excellentes institutions d'enseignement et de religion, ont conduit de nombreuses personnes riches et cultivées à s'établir ici. De ses institutions particulières et de ses industries variées, nous parlerons dans les chapitres suivants.

Le peuplement de la ville date, selon les meilleures autorités consultées, de la dernière décennie du XVIIe siècle, mais on ne sait pas précisément en quelle année et par qui le premier peuplement a été fait. Les premiers colons étaient hollandais, et parmi les premiers, sinon le premier, était Baltus VAN KLEECK,(*Le vrai nom de Baltus VAN KLEECK était Balthazar BARNTZ. Le nom sous lequel il est connu de la génération actuelle a été acquis par l'élimination du nom de famille BARNTZ, une pratique courante parmi les premiers Hollandais, et l'ajout des mots von (de) et KLEECK, (le nom du lieu en Hollande d'où il est venu.) qui, il est généralement admis, a construit le premier grande maison sur l'emplacement de la ville en 1702. Construite en pierre brute, elle se dressait du côté sud de la rue du Moulin, un peu à l'est de la rue Vassar. Dans ses pignons et juste sous ses avant-toits ses murs étaient percés de boucles. trous pour la mousqueterie, comme moyen de défense contre les Indiens, qui étaient alors nombreux dans le comté, cependant, telles étaient les relations pacifiques qui subsistaient entre les indigènes et les premiers colons hollandais, ses propriétés défensives n'ont jamais été appelées en réquisition pour, heureusement, cette localité était libre de th Les massacres effroyables et les agences dévastatrices qui, à une époque précoce, harcelèrent les colons de la vallée de l'Hudson, et plus tard ceux de la vallée de la Mohawk et de ce qui était alors la frontière occidentale.

Cette vieille maison, autour de laquelle se regroupaient tant d'associations les plus sacrées de Poughkeepsie "était assez forte pour résister aux doigts occupés de la pourriture pendant des siècles mais, comme beaucoup d'autres bâtiments de notre terre changeante, sanctifiée par des événements qui touchent les sympathies de notre nature supérieure, elle a été contraint de céder la place à des structures plus modernes." Il a été pendant près d'un siècle et demi une vieille relique vénérable du passé lointain mais, étant entré, par héritage, en possession de la famille VASSAR, il a été démoli en 1835, en réponse à la demande d'une impulsion progressive. Le linteau en pierre de taille brute de la porte principale, sur laquelle est gravée la date de son érection et les initiales en double du nom de son propriétaire d'origine, est conservé dans le mur du soubassement, à proximité et en partie sous le trottoir de la rue Vassar côté de la résidence (au coin des rues Mill et Vassar,) de feu Matthew VASSAR, Jr., qui était un descendant en ligne directe de VAN KLEECK, son père, John Guy VASSAR, le frère aîné de Matthew VASSAR, le fondateur de VASSAR College, ayant épousé Margaret, fille de Baltus VAN KLEECK, et arrière-petite-fille du pionnier de ce nom. On sait peu de choses sur les antécédents ou l'histoire personnelle de Baltus VAN KLEECK et de ses nombreux descendants, il ne reste pas beaucoup dans le comté. Il était frère de Moriahakin, épouse de John HARBERDRINK ou HARBERLING, de New York. Il a représenté ce comté à l'Assemblée coloniale de 1715 jusqu'à sa mort en 1717, étant le deuxième représentant dans ce corps de ce comté. Ses enfants étaient : Barnet, qui a épousé Antinetha TALMATER Johannes, qui a épousé d'abord Alida TERBOSS, et, en second lieu, Catharine VAN DER BOGART Lawrence, qui a épousé Jacoba LEWIS, et est décédé en 1769 Peter, qui a épousé Gertrude LEWIS Sarah, qui a épousé Peter PALMATIER et , Elizabeth, qui a épousé John KIP. Ses descendants jusqu'à la huitième génération vivent maintenant dans ce comté et comptent parmi ses habitants les plus économes et respectables. M. George M. VAN KLEECK, de Poughkeepsie, père de John, Henry, Robert, Richard et Hester, épouse de Jacob V. OVEROCKER, de cette ville, et arrière-arrière-petit-fils du pionnier Baltus, a un diagramme en sa possession montrant de nombreux descendants jusqu'à la septième génération. Les autres premiers colons étaient les noms de familles hollandaises VAN DeBOGART, VAN BENSCHOTEN, VAN BERGH, VAN WAGENEN, De GRAAFF, LE ROY, PARMENTIER, MESSIER, OSTROM, HOGEBOOM, FILKINS, SWARTWOUT, FREER, HEGEMAN et LIVINGSTON, et d'autres qui ont été nommés dans le cadre des premiers transferts de terres dans la ville de Poughkeepsie. Les noms de la plupart d'entre eux, bien qu'ayant subi de légères modifications orthographiques, sont perpétués jusqu'à la génération actuelle et sont portés par certains des résidents les plus dignes et les plus honorés du comté.

La croissance de la petite colonie était lente. Une vue de Poughkeepsie en 1736 montre seulement onze maisons sur deux rues, et l'église réformée hollandaise, qui était un objet remarquable dans le règlement clairsemé maintenant si peuplé et si beau. En 1756, SMITH, l'historien de New York, déclara qu'elle méritait alors à peine le nom de village. Mais en 1715, lorsque la construction d'un palais de justice et d'une prison fut autorisée, elle devint le siège du comté, et en 1734, lorsque les premiers tribunaux furent établis dans le comté, elle fut continuée telle que, comme le dit l'ordonnance, elle était proche le centre du comté, ce qui était sans doute vrai de la partie habitée du comté, qui était alors confinée à une étroite lisière le long de la frontière ouest.

En 1758, dit Henry D.B. BAILEY, "Poughkeepsie n'a fait qu'une triste apparence. Du côté sud de la rue principale, à l'est de l'église hollandaise et du cimetière, se trouvait la résidence de Paul SCHANCK, son magasin était adjacent au cimetière. A l'est de sa résidence se trouvait l'école, un petit bâtiment peint en rouge. À l'ouest de l'église hollandaise se trouvait le palais de justice. * * * Le bâtiment suivant à l'ouest du palais de justice était le presbytère hollandais, et le long des pentes des collines jusqu'à la rivière, il y avait une vingtaine de maisons. La maison VAN KLEECK * * * était l'hôtel le plus en vue. * * * Du côté nord de la rue Main, à l'est de l'emplacement actuel de l'hôtel Poughkeepsie, il y avait quelques maisons et magasins, et à l'ouest de l'hôtel se trouvaient quelques bureaux d'avocats, et vous avez tout ce qu'il y avait de Poughkeepsie dans 1758." (* Croquis historiques, 23-24.)

À partir d'une carte du village réalisée à partir d'une enquête d'Henry LIVINGSTON, le 10 mai 1799, (année de son incorporation,) et maintenant archivée au bureau du greffier de Poughkeepsie, nous recueillons de nombreuses informations intéressantes et authentiques concernant le village à ce premier jour. La ligne nord de la corporation s'étendait ensuite de la rivière un peu au-dessus de l'embouchure du ruisseau Kidney, plein est 37 chaînes, 30 maillons, jusqu'au point où ce ruisseau est traversé par le chemin postal, et de là plein est 92 chaînes, 70 maillons, (en tout 130 chaînes à partir de la rivière) de là sud [email protected] 30' ouest 135 chaînes, 90 maillons jusqu'au coin sud-est du coin de la corporation de là plein ouest 130 chaînes jusqu'à la rivière, à l'embouchure d'un petit ruisseau qui se vide un peu en dessous de "Ship-yard Point", et de l'ancienne maison LIVINGSTON, à laquelle il est fait référence dans l'histoire du comté pendant la période révolutionnaire.

Sur cette ancienne carte, la rue Main n'est pas tracée à l'ouest de la route postale, qui correspondait à la rue Washington au nord de Main et à la rue Market au sud de celle-ci. The river was reached mainly by the "Upper Landing Road," which corresponds with the lower part of Mill street, which was not opened at that time east of Washington the "Union Store Road," corresponding with Union street, and "Davis's road," corresponding with Pine street, and named from Davis' store at its terminus on the river. At the terminus of "Union Store Road," at the Lower Landing, was a union store, which gave name to the road. At the foot of the "Upper Landing Road," was the store and mills of R. L. LIVINGSTON.

The residents of the post-road, beginning on the north, were, on the east side, T. NELSON, H. A. LIVINGSTON, (the only two named till we reach Main street,) V. BARBER, at the north-east corner of the post-road and Main street, Roye V. KLEECK, ---- BAILEY, ---- NOXON, A. SMITH, ---- SMITH, (between Main street and the "Road to John V. D. BURGH"s,") ---- ROMINE, ---- MYER, P. FREER, ---- VIELIE, N. FREER, I. FREER, E. FREER, S. FREER, and S. S. FREER to the south corporation line on the west side, I. NELSON, near the north line, N. MYER, ---- OFEROM, ---- DOFFIE, and ----ELLISON (to Main street) BAKER, HENDRICKSON, ALLEN, COOKE, HOFMAN, DEYO, HARRIS, KIP, DAVIS, MOTT and TAPPEN, (to Pine street,) and I. READE, a little back from the road, and the only one living on the west side below Pine street. On the west side of the road, nearly midway between Kidney's creek and the Fallkill, on the old Thomas NELSON property, now the estate of Mr. Orrin WILLIAMS, stood the "Gallows Tree," which Mr. William S. MORGAN, of Poughkeepsie, who was born in 1807, recollects as having been standing in his early manhood. Near the junction of Main street was a tannery. An Episcopal Church stood on the site of Christ Church on the north-east corner of Church and Market streets. A little below this, on the same side, was the clerk's office. The court house stood on the present site.

The residents on Main street, then known as the "Filkin Town Road," beginning at Washington St., were, on the north, RADCLIFT, HOFMAN, DAVIS, VAN KLEECK, DUYKINCK, THOMPSON, LIVINGSTON, TAPPEN, CLOUSE, NASH and YELVERTON, to H. A. LIVINGSTON's Mills, at the junction of Main and Mill streets, and EVERIT, DE REIMER, BECKWITH, SEABURY and M. V. BROMMEL to the east line, while just over the line was F. HARRIS, and a little north of him, E. FREE on the south side were BOSWORTH, BILLINGS, BRAMBLE, CURRY, HOBSON, CALDWELL and EMOTT to LIVINGSTON's Mills, and the last within the limits. Near the east line and back from the road was L. B. LEWIS. The Dutch Reformed Church then stood opposite Market street, on the north side of Main street, on the site of the Poughkeepsie Hotel.

On the "Upper Landing Road," on the north side, resided DeGRAFF and BAYEUX, the only ones named, and on the south, BOWMAN and B. VAN KLEECK. On the west side of a road corresponding with Bridge street north of Mill, lived two families named LANSING, the southerly one being P. LANSING. No other residents are named north of the Upper Landing Road and west of the Post Road within the corporation.

On the north side of the Union Store Road, near Market street, (or on the south side of what is now Main street, west of Washington,) lived a man named BROWER. On the same side of the road, and near the river lived M. TAPPEN, NORTH and EVERSON, with a pottery between the former two. On the south side were ARDEN, McKEEN and JOHNSON in the central part, and CARPENTER, near the river.

On the north side of "Davis's Road," near Market street, lived families named MYER and OAK, but none on the south side. I. STEVENS lived a little north east of "Shipyard Point," and was the only one named south of "Davis's Road" and west of the Post road.

On the south side of Cannon street were families named SMITH, NOTT, COOKE, THOMAS and WEAVER(?) while in the angle formed by Academy and Cannon streets stood the old academy. On the east side of Academy street, which was then opened only to Montgomery street, lived families named SMITH and GRAHAM and south of Montgomery street, (which then together with Southeast Avenue formed the "Road to John V. D. BORGH's,") near what was then the south terminus of Academy street, lived a family named WHITEHOUSE. These, with a family named BOYCE, living on the west side of Southeast Avenue, near the south corporation line, were the only others living (or named,) in the territory comprising the sixth ward and half of the fourth ward. N. FREER lived just south of the corporation line, a little east of the Post Road. West of Smith street, (then called the "Road from Crom Elbow Creek,") nearly midway between Main street and the coporation line, lived a family named NORRIS and on the east side, near the corporation line, one named S. FREER. These, with the exception of those named on the east side of the Post Road,(Washington St.,) and on the north side of the "Filkin Town Road," were the only ones living in the corporation in the angle formed by those roads, comprising the present fifth ward and the third, except that part lying between Bridge and Washington streets.

The Post Road, south from the corporation line, extended through the lands of Henry LIVINGSTON, and on this, near the head of "Rust Plaets Kill," lived William FREER, while near the river, at the mouth of that stream, lived T. MITCHEL. Further south on the Post Road was the H. LIVINGSTON place, and still further, south, the residence of E. PAINE.

The tax list of the village of Poughkeepsie for 1805 contains 368 names. The entire assessment of real and personal property was $399,650, and the rate of tax four mills on each dollar, making the entire amount of tax collected $159.86. At that time the population may be supposed to have been about 2,500, as in 1810 it was 2,981. In 1849, at which time the population had increased to 11,080, the corporation expenses amounted to $16,096.80, which was a fair average as they appeared from year to year. ( The Sandy Courier , of Poughkeepsie, Feb. 2, 1873.) Thus while the population had increased only about four-fold, the corporation expenses had increased more than a hundred-fold. In 1880, when the village had more than a quarter of a century before had become a city, and the population had increased to 20,207 inhabitants, while the equalized valuation of its real and personal estate had increased to $11,833.167, more than a fourth of the entire valuation of the county, the municipal tax had increased to $245,339.01. and the State, County and City tax combined, to $317,203.20.


Poughkeepsie Genealogy (in Dutchess County, NY)

NOTE: Additional records that apply to Poughkeepsie are also found through the Dutchess County and New York pages.

Poughkeepsie Birth Records

New York, Birth Records, 1880-present New York State Department of Health

Poughkeepsie Cemetery Records

Poughkeepsie Rural Cemetery Billion Graves

Poughkeepsie Census Records

Recensement fédéral des États-Unis, 1790-1940 Recherche de famille

Poughkeepsie Church Records

Poughkeepsie City Directories

Poughkeepsie Court Records

Poughkeepsie Death Records

New York, Death Records, 1880-present New York State Department of Health

Poughkeepsie Histories and Genealogies

Poughkeepsie Immigration Records

Poughkeepsie Land Records

Poughkeepsie Map Records

Map of Poughkeepsie, N.Y., 1874 Library of Congress

Map of the incorporated village of Poughkeepsie, Dutchess County, state of New York, 1834 Library of Congress

Sanborn Fire Insurance Map from Poughkeepsie, Dutchess County, New York, 1895 Library of Congress

Sanborn Fire Insurance Map from Poughkeepsie, Dutchess County, New York, November 1887 Library of Congress

Poughkeepsie Marriage Records

Excerpts from Marriage Notices from Dutchess County, New York Newspapers 1826-1851 American History and Genealogy Project

Poughkeepsie Military Records

History of the one hundred and twenty-eighth regiment : New York volunteers (U.S. infantry) in the late civil war Genealogy Gophers

Poughkeepsie Miscellaneous Records

Poughkeepsie Newspapers and Obituaries

American Farmer, and Dutchess County Advertiser 12/20/1798 to 07/22/1800 Genealogy Bank

Country Journal 12/15/1785 to 07/07/1789 Genealogy Bank

Dutchess Farmer 09/19/1871 to 08/22/1876 Genealogy Bank

Dutchess Observer 07/24/1816 to 04/26/1826 Genealogy Bank

Excerpts from Marriage Notices from Dutchess County, New York Newspapers 1826-1851 American History and Genealogy Project

Farmer 04/29/1806 to 02/03/1807 Genealogy Bank

Hudson River Valley Historical Newspapers, includes The Vassar Miscellany Weekly (newspaper of Vassar College), 1914-2001 Hudson River Valley Heritage

Independence 02/08/1832 to 01/29/1834 Genealogy Bank

New-York Journal, or, General Advertiser 07/20/1778 to 11/19/1781 Genealogy Bank

Political Barometer 06/08/1802 to 08/21/1811 Genealogy Bank

Poughkeepsie Eagle-News 1861-1942 Newspapers.com

Poughkeepsie Eagle-News, 1861-1942 The Poughkeepsie Journal

Poughkeepsie Journal 07/14/1789 to 12/13/1845 Genealogy Bank

Poughkeepsie Journal 1785-2020 Newspapers.com

Poughkeepsie Journal, 1785-2021 The Poughkeepsie Journal

Poughkeepsie NY Daily Eagle 1861-1937 Fulton History

Poughkeepsie NY Evening Star and Enterprise 1936-1941 Fulton History

Poughkeepsie NY New Yorker 1941 Fulton History

Poughkeepsie eagle, twice-a-week. Poughkeepsie, N.Y. 1889-12-28 to 1917-01-05 NYS Historic Newspapers

Poughkeepsie eagle. Poughkeepsie, N.Y. 1835-04-22 to 1843-12-30 NYS Historic Newspapers

Poughkeepsie eagle. Poughkeepsie, N.Y. 1889-01-02 to 1889-12-25 NYS Historic Newspapers

The Pokeepsie evening enterprise. Poughkeepsie, N.Y. 1895-07-01 to 1917-09-29 NYS Historic Newspapers

The Poughkeepsie eagle. Poughkeepsie, N.Y. 1862-08-02 to 1867-02-02 NYS Historic Newspapers

The Semi-weekly eagle and Poughkeepsie news-telegraph. Poughkeepsie, N.Y. 1917-01-09 to 1917-05-29 NYS Historic Newspapers

Ulster Republican 01/06/1836 to 11/18/1836 Genealogy Bank

Offline Newspapers for Poughkeepsie

Selon le US Newspaper Directory, les journaux suivants ont été imprimés, il peut donc y avoir des copies papier ou microfilm disponibles. Pour plus d'informations sur la façon de localiser les journaux hors ligne, consultez notre article sur la localisation des journaux hors ligne.

American Farmer, and Dutchess County Advertiser. (Poughkeepsie, N.Y.) 1798-1800

American. (Poughkeepsie, N.Y.) 1845-1850

Country Journal, and Dutchess and Ulster County Farmer's Register. (Poughkeepsie [N.Y.]) 1788-1789

Country Journal, and the Poughkeepsie Advertiser. (Poughkeepsie [N.Y.]) 1785-1788

Daily Press. (Poughkeepsie, [N.Y.]) 1852-1866

Dutchess Democrat. (Poughkeepsie [N.Y.]) 1854-1856

Dutchess Farmer. (Poughkeepsie, N.Y.) 1869-1883

Dutchess Intelligencer. (Poughkeepsie, N.Y.) 1828-1833

Dutchess Observer. (Poughkeepsie [N.Y.]) 1815-1826

Dutchess Republican. (Poughkeepsie [N.Y.]) 1831-1833

Evening Enterprise. (Poughkeepsie, N.Y.) 1883-1892

Evening Star. (Poughkeepsie, N.Y.) 1889-1904

Farmer. (Poughkeepsie [N.Y.]) 1806-1807

Guardian. (Poughkeepsie [N.Y.]) 1801-1802

Hudson Valley Sunday Courier. (Poughkeepsie, N.Y.) 1941-1942

Independence [Microform]. (Poughkeepsie, N.Y.) 1832-1834

Independence. (Poughkeepsie [N.Y.]) 1832-1834

Intelligencer and Republican. (Poughkeepsie [N.Y.]) 1833-1834

Journal and Poughkeepsie Eagle. (Poughkeepsie, N.Y.) 1848-1850

New Deal. (Poughkeepsie, N.Y.) 1933-1934

Pokeepsie Evening Enterprise. (Pokeepsie [I.E. Poughkeepsie], N.Y.) 1892-1918

Political Barometer. Volume (Poughkeepsie [N.Y.]) 1802-1811

Poughkeepsie American. (Poughkeepsie, N.Y.) 1850-1853

Poughkeepsie Daily Eagle. (Poughkeepsie, N.Y.) 1860-1915

Poughkeepsie Daily News. (Poughkeepsie, N.Y.) 1871-1883

Poughkeepsie Daily Press. (Poughkeepsie, [N.Y.]) 1866-1883

Poughkeepsie Eagle-News. (Poughkeepsie, N.Y.) 1915-1942

Poughkeepsie Eagle. (Poughkeepsie, N.Y.) 1850-1867

Poughkeepsie Eagle. (Poughkeepsie, [N.Y.]) 1834-1844

Poughkeepsie Evening Star and Enterprise. (Poughkeepsie, N.Y.) 1918-1941

Poughkeepsie Evening Star. (Poughkeepsie, N.Y.) 1904-1918

Poughkeepsie Journal & Eagle. (Poughkeepsie, N.Y.) 1844-1847

Poughkeepsie Journal, and Constitutional Republican. Volume (Poughkeepsie [N.Y.]) 1802-1815

Poughkeepsie Journal. (Poughkeepsie, Dutchess County [N.Y.]) 1789-1802

Poughkeepsie Journal. (Poughkeepsie, N.Y.) 1815-1844

Poughkeepsie Journal. (Poughkeepsie, N.Y.) 1960-Current

Poughkeepsie Morning News. (Poughkeepsie, N.Y.) 1868-1871

Poughkeepsie New Yorker. (Poughkeepsie, N.Y.) 1941-1960

Poughkeepsie News-Press. ([Poughkeepsie, N.Y.]) 1883-1915

Poughkeepsie News-Telegraph. (Poughkeepsie, N.Y.) 1883-1917

Poughkeepsie Square Dealer. (Poughkeepsie, N.Y.) 1946-1948

Poughkeepsie Telegraph and Dutchess Democrat. (Poughkeepsie, N.Y.) 1856-1859

Poughkeepsie Telegraph. (Poughkeepsie [N.Y.]) 1831-1856

Poughkeepsie Telegraph. (Poughkeepsie, N.Y.) 1859-1883

Poughkeepsie Weekly Eagle. (Poughkeepsie, N.Y.) 1867-1888

Poughkeepsie Weekly News. (Poughkeepsie, N.Y.) 1871-1883

Republican Herald. Volume (Poughkeepsie, N.Y.) 1811-1823

Republican Journal. Volume (Poughkeepsie [N.Y.]) 1795-1796

Republican Telegraph & Observer. (Poughkeepsie [N.Y.]) 1826-1831

Republican Telegraph. (Poughkeepsie [N.Y.]) 1824-1826

Poughkeepsie Probate Records

Poughkeepsie School Records

VBH School Of Nursing White Caps Yearbook, 1932, 1933, 1934, 1935 , 1936, 1937, 1938, 1939, 1940, 1941 , 1942, 1943, 1944, 1945, 1946, 1947, 1948, 1949, 1950, 1951, 1952, 1953, 1954, 1955, 1956, 1957, 1958, 1959, 1960, 1961, 1962, 1963, 1964, 1965, 1966, 1967, 1968, 1969, 1970, 1971, 1972 Internet Archive

Poughkeepsie Tax Records

Ajouts ou corrections à cette page ? Nous accueillons vos suggestions via notre page Contactez-nous


The Poughkeepsie Tapes True Story: How Much Of The Movie Is Actually Real

The Poughkeepsie Tapes feature horrifying scenes of torture, assault, and murder, but how much of the movie is actually real and what's made up?

The Poughkeepsie Tapesis an eerie found footage movie that is largely fictionalized, but drew influence from several real life serial killers and murders — here's how much of the movie is real. Director John Erick Dowdle marketed The Poughkeepsie Tapes as being based entirely on real events in order to captivate audiences with the horrifying snuff movies, news reports, and interviews that encapsulate everything that took place in a basement in Poughkeepsie, New York.

John Erick Dowdle is best known for his horror movies, especially in the found footage sub-genre. His best known movie is 2014's As Above, So Below, but he's also been recognized for Devil (2010) and Quarantine (2018). While his filmography is not as lengthy as other directors in the genre, Dowdle's movies have made a lasting impact on the use of found footage as it has continued to develop from its roots in The Blair Witch Project. Found footage movies are some of the most captivating stories due to their ability to hint at some form of truth behind them and add elements of realism. Recently, Michael Goi's Megan Is Missing went viral on TikTok and, along with it, so have The Poughkeepsie Tapes. Both found footage movies offer disturbing depictions of kidnapping, assault on women and children, as well as murder.

While marketing for found footage movies informs audiences that what they are about to witness is almost entirely real, The Poughkeepsie Tapes is all fabricated with only a few shreds of truth utilized by Dowdle to create one of horror's most terrifying killers. The movie follows a team of investigators as they discuss the videotape recordings the killer kept as a keepsake they served as a reminder of each murder. The investigation uncovered 800 video tapes hidden in the basement of a house he rented. As the detectives dive into the unknown killer's mind, it leads them down a path more disturbing than they could have ever predicted. Despite the claim that The Poughkeepsie Tapes was based on a real life event, it wasn't. Instead, it was influenced entirely by past serial killers and their crimes as well as the exploitative contents of snuff films. Snuff films commonly depict obscene content, normally acts of real homicide. Cannibal Holocaust is considered a fictional snuff film based on its extensive use of bodily torture, murder, and cannibalism.

There is heavy debate in the film industry on which movies are depicting actual murders and acts of self-mutilation versus those that are staged. Actual filmed murders and executions do exist, but they weren't made with the intent to entertain an audience. The only real life murders and criminal acts that The Poughkeepsie Tapes can be tied to are Kendall Francois's ten murders, which took place from 1996 to 1998. According to local newspapers, Francois killed ten sex workers. Despite the influence his crimes may have had on the movie, he never recorded any of his crimes, which adds a further level of separation between the true story and what the film depicts.

The notorious serial killer Ted Bundy also influenced the found footage horror movie. Dans The Poughkeepsie Tapes, detectives interview Bundy in hopes of garnering some kind of insight or a pattern to help solve the crime. Surprisingly, the serial killer is complicit, and even attempts to help them find a motive by asking when he sexually assaults his victims. Bundy was executed in 1989 for the brutal murders of 30 known victims, but it's estimated that he killed many more. He primarily targeted women, much like the killer in The Poughkeepsie Tapes. Ultimately, the movie is somewhat based on real events, but only takes portions of them rather than adapting their full stories, as other horror movies have done. There were no actual snuff movies tied to any serial killer, and the character in the movie is original to the story.


Voir la vidéo: Downtown Poughkeepsie, NY. 1912-1917 (Août 2022).