Des articles

Occupation de parcelles urbaines sur le développement précoce de l'habitation dans les villes médiévales norvégiennes

Occupation de parcelles urbaines sur le développement précoce de l'habitation dans les villes médiévales norvégiennes



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Occupation de parcelles urbaines sur le développement précoce de l'habitation dans les villes médiévales norvégiennes

Par Petter B. Molaug

Europe médiévale Paris 2007, 4e Congrès international d'archéologie médiévale et moderne (2007)

Introduction: Les premières villes norvégiennes ont vu le jour au XIe siècle, selon la vision traditionnelle des savants norvégiens. Ceci est principalement basé sur Heimskringla, les sagas des rois écrites par Snorri Sturlasson au début du 13ème siècle (Heimskringla) et sur d'autres sources écrites narratives tardives. Au cours des 50 dernières années, les résultats des recherches archéologiques ont joué un rôle croissant dans le débat.

Le débat traditionnel parmi les savants norvégiens a été de savoir si les villes ont été établies par les rois, comme décrit dans les sagas, ou si elles se sont développées à partir d'habitations, de marchés ou de lieux de commerce antérieurs. La vision d’aujourd’hui est majoritairement en faveur de la version de Snorri bien que la datation soit modifiée. Le terrain où la ville a été construite semble avoir fait partie d'une ferme ou d'une zone appartenant au roi. À Bergen, Oslo, Tønsberg et Trondheim, pour ne citer que les quatre plus grandes et les plus connues des villes médiévales norvégiennes, il existe de solides preuves archéologiques de l'agriculture avant le développement urbain.

Dans toutes ces villes, il semble que le terrain ait été divisé en parcelles comme premier acte. Une telle division du sol est connue des anciennes colonies scandinaves, telles que Kaupang, Ribe, Haithabu et Birka. Les immeubles sont allongés avec le petit côté vers la rue ou vers l'eau. Ici, la largeur est comprise entre 4,5 m et 8 m. Dans les villes norvégiennes du 11ème siècle, la largeur est généralement de 8 à 13 m. A Trondheim, dans la partie la plus centrale, la largeur d'environ 1000 était d'environ 8 m, tandis que la zone vers le fleuve Nid avait des parcelles plus larges au cours de la période la plus ancienne. Ceux-ci ont ensuite été divisés. A Bergen, les parcelles semblent plutôt régulières dans la partie nord de la zone où plus tard le quai allemand a été établi, mesurant environ 11,5 m le long du rivage, plus large dans une partie sud, mesurant environ 16 m. À Oslo, la largeur est plus variable, entre 11 et 15 m dans les périodes les plus anciennes du 11e C.À Tønsberg, il y a des indications de 8 m comme largeur standard dans la période la plus ancienne, mais les hauts immeubles médiévaux semblent être environ deux fois plus larges, et les interprétations sont plutôt incertaines.


Voir la vidéo: Musikkvideo: 1814 - Til Dovre faller (Août 2022).